Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Handball : Jérôme Fernandez, 106 kilos de muscles en pleine action

Dimanche 26 janvier 2014, l'équipe de France de Football est devenue triple championne d'Europe. Une victoire remportée haut la main à 41 contre 32 face au Danemark notamment grâce à un homme, l'attaquant toulousain et capitaine des bleus, Jerôme Fernandez. 

Il n'y a pas que David Beckham ou Zlatan Ibrahimovic à maîtriser le ballon, aussi sexy soient-ils. Il y a aussi l'équipe de France de handball, triple championne d'Europe en 2014, et son capitaine Jerôme Hernandez, 106 kilos de muscles pour 1m99. Un beau gabarit qui pourrait presque faire peur au rugbyman Sébastien Chabal, 113 kilos. En tout cas il nous impressionne nous, encore plus sur les terrains de hand.

Capitaine de l'équipe de France de handball depuis 2008, Jerôme Hernandez en a marqué des points, meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France avec plus de 1400 buts marqués. On comprend mieux son palmarès : double champion olympique, triple champion d'Europe donc depuis la victoire des "Experts" à l'Euro 2014 et triple champion du monde. Des titres qu'il a accumulé à force d'exploits sportifs, impressionnant lorsqu'il s'élève à 1m50 du sol, impressionnant encore lorsqu'il étire son mètre 99 vers le ciel prêt à tirer son ballon avec la rage de vaincre. Car Jérôme, c'est aussi des grimaces.

Bouche béante, concentration à l'extrême, visage déformé par la motivation de gagner, le girondain ne masque pas ses sentiments. Encore moins lorsque son équipe vient de marquer, ce qu'il nous faut pour enfin le découvrir décrispé et le sourire plutôt charmeur.
Mais ne nous emballons pas, Jérôme est marié en plus d'être papa d'un petit Kilian. On regarde on ne touche pas donc, et on s'aperçoit alors qu'il adore les tatouages le capitaine, comme beaucoup de sportifs d'ailleurs.

Lover (et polyglotte), il s'est fait tatoué le prénom de sa femme Stéphanie en chinois sur le mollet. Il a ensuite gravé le prénom de mon fils en alphabet grec sur le bras droit. Un vrai papa bad boy au grand coeur !

À ne pas rater