Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Haider Ackermann

Défilé Haider AckermannParis Printemps-Eté 2013
Défilé Haider Ackermann Paris Printemps-Eté 2013

Collection terrienne pour Haider Ackermann

Et si la salle Marcel Cerdan au Palais Omnisport de Bercy, très prisées par Rick Owens ou encore Haider Ackermann était choisie comme une échappatoire à la ville ; et le voyage qui conduit au défilé comme un pèlerinage, une façon à créer un moment de calme, voire de méditation au coeur d'une trépidante semaine de défilés.

Son amie Tilda Swinton bien installée au premier rang, Haider Ackermann ouvre son show avec un tailleur pantalon gris. Une veste à la coupe aiguisée reprenant toutes les caractéristiques propres au designer (les poignets ouverts et le col relevé), soudain emprunte d'une aura particulière, japonisante puisqu'elle est ceinturée de la version cuir d'une ceinture obi. L'usage de cette signature semble un point de départ vers de nouveaux territoires. Une robe combinaison en mousseline sombre à gros pois blancs drapée sur un corsaire reprenant un motif identique en plus petit, comme une version belge de la Dolce Vita, va constituer un tournant important du défilé.

La lingerie inspirera des robes très habiles, drapées sur des pantalons. Ces combinaisons mêlant leurs pois et leurs dentelles à des imprimés géométriques très maîtrisés, reviendront en lietmoitif tant elles semblent logiquement suivre le fil conducteur de l'essence du créateur. Le gris, le noir, le bleu foncé et le brun constituent les couleurs principales d'une collection très " terrienne ", complétée par quelques beaux passages blancs, éthérés, arrivant comme une respiration au coeur d'un rêve sombre.

Après avoir donné, lors des précédentes collections, la preuve de son extraordinaire sens de la couleur, Haider Ackermann s'est exercé aux imprimés sans jamais oublier tout ce qui fait partie intégrante des son vocabulaire : les drapés, les plis et l'excellence de sa coupe tailleur. Un composition non seulement tout à fait cohérente mais également si naturelle qu'il semble que Haider Ackermann ait attendu cette collection-là depuis son premier baiser.

Teimuraz Mgaloblishvili avec Paquita Paquin

À ne pas rater