Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

H&M studio : 5 choses à retenir du défilé automne-hiver 2016

.

H&M réinvente la mode avec sa collection automne-hiver 2016. Présenté sous la coupole de la Bourse du Commerce, le défilé comptait parmi les évènements majeurs de cette Fashion Week parisienne. Décryptage en cinq points capitaux. 

Des stars, du show, mais surtout une extraordinaire effervescence créative : présenté à la Bourse du Commerce de Paris le 2 mars dernier, le défilé H&M Studio n'avait rien à envier aux grands noms de la couture. Devant les personnalités les plus emblématiques de la mode actuelle, d'Olivia Palermo à Gabriel-Kane Day-Lewis, une ode inédite à la liberté et à la femme... En cinq points essentiels, tout ce qu'il fallait en retenir.

.

La tendance

Définitivement couture, cette collection militait pour un renouveau intégral en matière de mode en plaçant au coeur du débat une femme infiniment libre. Avec, parmi les sources d'inspiration principales, les très insouciantes années 70 et leurs héroïnes : un vestiaire digne de l'actrice fétiche de l'époque Ali MacGraw ou d'Olivia Wilde dans la toute récente série "Vinyl". Crinières mousseuses, broderies hippies chics, bandeaux XXL... Déjà repéré sur d'autres défilés (Chloé, Dries Van Noten), un appel à la joie et au renouveau ; après les attentats du 13 novembre, comme un immense appel d'air.

.

Les formes

Généreuses, XXL, mais infiniment sexy : au fil des silhouettes, le drapé est roi, les pantalons oversized et à pinces, la garde-robe robe masculine revisitée (mention spéciale aux costumes d'homme retaillés et au somptueux manteau camel ceinturé très haut) ; peignoirs de villes et kaftans sont légion, toujours dans un esprit "so seventies". Les robes, longues et fendues, subliment la femme, tandis que les cuissardes font un détonant come-back.

.

Les matières

Dentelles travaillées, velours richement brodé, mais aussi tartan, gros drap de laine et rayure tennis, le tout dans des tons de poudre, grisés ou cobalt : rien n'a été laissé au hasard dans cette collection qui rappelle par moments le Tom Ford du début des années 2000, lors de son passage chez Yves Saint Laurent. Matière phare parmi toutes : le python, frappé sur des bottes, des vestes manches trois quarts ou des sacs. Rock'n'roll ? Oui, mais avec classe.

.

Les stars

D'Amber Valletta à Jourdan Dunn, d'Anna Cleveland à Andrej Pejic : loin de tout stéréotype, cette collection aura en outre su ne pas se conformer à un seul et unique modèle féminin. Au contraire : elle aura fêté la femme dans toute sa diversité et ses cinquante nuances, jeune ou plus mûre, à une époque qui lutte pour, et revendique, la multiplicité des genres.

.

L'ambiance

Electrique mais pas hystérique : sur le podium comme dans la salle, l'heure était à une certaine retenue, sans effusion ni drame. Dans le fond comme la forme, cette collection signe aussi le temps de l'apaisement fashion. Avec un show vivant, inventif et somptueux, H&M marque l'époque.

Claire STEVENS

Collection en vente dans une sélection de boutiques et en ligne à partir du 8 septembre 2016.

À ne pas rater