Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gyselle Soares raconte son enfance difficile : "Je voulais juste m'en sortir"

Après Enora Malagré qui confiait avoir fait les 400 coups durant son adolescence, c'est au tour d'une autre chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" d'en dire un peu plus sur son passé. Invitée de Thierry Ardisson sur le plateau de "Salut les Terriens" ce 18 octobre 2014, la belle Brésilienne est revenue sur son enfance difficile.

Si Enora Malagré confiait en 2013 avoir fait "de grosses conneries" durant son adolescence, Gyselle Soares de son côté passerait presque pour une enfant modèle. Invitée sur le plateau de "Salut les Terriens" ce 18 octobre 2014, la chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" s'est confiée sur son enfance difficile.

Nouvelle recrue de la bande de Cyril Hanouna, Gyselle peut se vanter, à l'inverse de Nabilla, de faire l'unanimité. Invitée en front row, draguée par Michel Cymes, la belle Brésilienne de 30 ans surfe sur la vague du succès. Pourtant la jeune femme n'a pas débuté dans la vie sous les meilleurs auspices. Se livrant sur son enfance au Brésil, la jolie brune raconte à Thierry Ardisson ses premières années dans l'état du Maranhão et ses débuts en tant que danseuse de samba : "Pour gagner un peu d'argent en fait, parce que ma mère allait bosser le soir et je devais garder mes frères. En fait c'était moi la maman de mes frères. Et c'est moi qui faisais à manger pour eux".

Gyselle Soares, une enfant très tôt responsabilisée

S'attardant encore un peu plus sur ses jeunes années, celle qui a depuis posé pour Playboy raconte : "À partir de 10–12 ans, ma mère ne pouvait pas nour­rir tout le monde. Alors j'ai dû commen­cer à bosser. Je voulais juste m'en sortir, manger et aider ma famille". La belle avoue également se considérer comme "une femme-homme à cause de cette histoire".

La nouvelle protégée de Cyril Hanouna raconte également comment elle a quitté à 18 ans son pays natal pour partir travailler en Suisse. "Je n'avais pas de papiers, j'habitais chez cette dame. Mais elle m'habillait vraiment en bonne. C'était comme si je faisais un truc militaire. J'y étais de huit heures du matin à huit heures du soir en bossant sans arrêt. J'ai même encore des blessures sur les bras". Une remarque qui n'a pas laissé Michel Cymes indifférent puisque celui-ci s'est bien entendu empressé d'ausculter la belle. Preuve qu'aujourd'hui, tout va vraiment mieux...

À ne pas rater