Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gwyneth Paltrow, en guerre contre Vanity Fair

Alors que certaines stars se battent pour être en couverture de Vanity Fair, d'autres redoutent au contraire ce qu'on pourrait dire d'elle. Il y a quelques mois, Gwyneth Paltrow est partie en guerre conte le magazine pour éviter l'écriture d'un article moins reluisant que d'habitude. Mais peine perdue, l'éditeur Graydon Carter compte bien s'offrir l'actrice sur papier glacé...

"Vanity Fair menace de me mettre en couverture de leur magazine. Si on vous demande de faire des commentaires ou des citations sur moi, s'il vous plaît, refusez. Et je vous conseille également de ne plus travailler avec cette publication." Le ton est autoritaire, la conclusion sans appel. Il s'agit en fait de l'e-mail que Gwyneth Paltrow aurait envoyé à ses proches en mai dernier, suite à la demande de Vanity Fair de publier un long papier sur elle.

En temps normal, les stars sont ravies de se retrouver en Une d'un tel magazine. Mais depuis quelques mois, Vanity Fair aurait décidé de ne plus toujours aller dans le sens des stars d'Hollywood, c'est-à-dire d'arrêter de les caresser dans le sens du poil, comme on dit. Du coup, plutôt que de parler de la carrière de l'actrice ou de sa vie de famille, la publication espérait faire le buzz avec un article du genre "Pourquoi on aime détester Gywneth Paltrow". Un angle percutant, mais qui n'a pas plu à la star...

Qu'importe, pour le rédacteur en chef Graydon Carter, ce refus ne fait qu'attiser sa curiosité : "On a déjà commencé un papier sur elle. On a un très bon auteur et ça va sortir... Elle m'a en quelque sorte forcé la main. Quelques stars pensent qu'elles vivent sous un dôme de célébrité qui les protègent. Mais ça n'existe plus vraiment à Los Angeles, sauf s'ils restent enfermés chez eux. Je veux dire, aujourd'hui tu peux être une star mondiale mais vivre des décennies sans photos compromettantes en te contentant de vivre une vie normale et tranquille..." Selon certaines rumeurs, la journaliste derrière ce fameux papier serait Vanessa Grigoriadis, la femme derrière le récent portrait de Justin Timberlake...

Avec cet article, Vanity Fair relance la controverse sur l'objectivité des journalistes face à Hollywood... Mais il faut bien l'admettre, même si le futur papier ne présente pas Gwyneth Paltrow sous son meilleur jour, elle pourra tout de même profiter du buzz : aujourd'hui, il n'y a plus de mauvaise publicité.

À ne pas rater