Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Guillaume Canet, dégoûté par l'échec de son film, Blood Ties

Il y a des échecs - critiques ou commerciaux - qui sont difficiles à digérer. Huit mois après la sortie de "Blood Ties", sa première réalisation américaine, Guillaume Canet ne comprend toujours pas pourquoi il a tant essuyé de critiques. Et préfère se réfugier dans l'équitation et de nouveaux projets.

En octobre 2013 sortait "Blood Ties", premier film réalisé par Guillaume Canet aux Etats-Unis. L'ex-jeune premier du cinéma français a pris du galon, et pour se frotter aux arcanes d'Hollywood, c'est à un remake des "Liens du sang" qu'il a décidé de se frotter. Mettant en scène l'histoire de deux frères que tout sépare, il comptait faire des premiers pas (si possible glorieux) en Amérique.

Oui mais voilà, c'était sans compter l'accueil plutôt frileux que lui a réservé les critiques. Présenté hors compétition au Festival de Cannes 2013, "Blood Ties" a été jugé par certains comme une reconstitution pointilleuse du New York des années 70, mais en panne de scénario. Et l'interprétation de Clive Owen et de Marion Cotillard n'a pas su changer la donne.

Niveau entrées en salles non plus, le film ne s'est guère illustré, plafonnant à 238 823 entrées, soit moins que "Turf", la comédie avec Alain Chabat et Edouard Baer, ou "La Grande boucle" avec Clovis Cornillac. Un flop dont Guillaume Canet a encore aujourd'hui du mal à se remettre. Interviewé par France Dimanche sur son retour au sport hippique, il s'explique.

"Ce n'est pas un hasard si cette décision est venue après l'échec critique de mon dernier film américain, "Blood Ties". C'est un film qui comptait pour moi. Je n'ai pas compris l'acharnement qu'il a subi." Lui qui racontait récemment son pire casting n'est pas pour autant en froid avec le cinéma, et fourmille de nouveaux projets.

"Je suis en pleine écriture : un scénario pour moi en tant qu'acteur, et un autre que je réaliserai (...). Et j'aurai cette année trois film à l'affiche : le prochain André Téchiné, "L'homme qu'on aimait trop", avec Catherine Deneuve, le biopic de Lance Armstrong réalisé par Stephan Frears où je joue le médecin Michele Ferrari, et "La prochaine fois je viserai le coeur" de Cédric Anger, où je suis le tueur de l'Oise."

Pour se consoler, Guillaume Canet a aussi sa passion, l'équitation. D'ailleurs, son fils Marcel s'y met aussi. "Il adore ça, il commence d'ailleurs à faire du poney. Mais je ne l'encourage pas plus que ça, ce sera à lui de décider. Il n'a que 3 ans, je n'essaie pas de le mettre sur un cheval."

À ne pas rater