Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gros seins VS gros cerveau : comment les hommes choisissent la femme idéale ?

La taille du tour de poitrine n'est pas un critère de "sélection" dans la recherche de la femme parfaite chez l'homme.
La taille du tour de poitrine n'est pas un critère de "sélection" dans la recherche de la femme parfaite chez l'homme.

Une nouvelle étude vient de démontrer que non, un homme ne prête pas attention au tour de poitrine lorsqu'il s'agit de trouver la femme de sa vie. La justification, elle, est nettement moins sympa.

Les hommes seraient-ils réellement moins intéressés par une forte poitrine que par un cerveau bien rempli ? Une récente étude de l'Université de Cambridge en Grande-Bretagne met en exergue le fait que ces messieurs seraient nettement plus intéressés par un ciboulot bien construit qu'un généreux décolleté. Comme quoi, tout arrive. Et ce n'est pas être misandre que de reconnaître que devant un très beau décolleté, les hommes ont du mal à nous regarder dans les yeux et à rester connectés à notre conversation, si intéressante soit-elle.

Si elle a un gros cerveau, "elle est plus en mesure de s'occuper de ses enfants"

Que dit cette étude ? Que la femme qui partagera leur vie doit être intelligente, peu importe la taille de la poitrine. Un bon point pour eux. Selon David Bainbridge, le professeur en biologie et auteur de l'étude, les hommes imaginent qu'une femme au cerveau bien rempli montre qu'elle serait "plus en mesure de s'occuper de ses enfants, que ses propres parents étaient intelligents, et qu'elle a donc été bien élevée." Gros malus pour eux. On tombe en plein dans le schéma hypocrite et classique de "toutes des 'putains', sauf la mère de mes enfants" alors que celui-là même fantasmait (et fantasme toujours) sur celles qu'il surnommait "les putains".

L'étude ne s'arrête pas là. Manifestement, les hommes auraient un problème avec l'asymétrie : "La taille de la poitrine n'a pas d'importance. Les fortes poitrines ont plus tendance à être asymétriques. Or les hommes sont plus attirés par la symétrie." Ah oui ? La taille des jambes non plus ne les affolent pas. Donc pas la peine de complexer devant ses petites gambettes.

À ne pas rater