Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gisele Bündchen, contrôlée par le fisc à cause d'un classement Forbes

Figurer dans l'un des classements Forbes, c'est bien. Mais faire l'objet d'un contrôle fiscal à cause de ça, c'est nettement moins sympa... C'est ce que vient de subir le top brésilien mondialement connu Gisele Bündchen.

Petit rappel des faits : en août 2013, Gisele Bündchen obtient la première place du classement des mannequins et actrices les plus riches publié par Forbes, le magazine américain spécialisé dans la fortune. Une première place qu'elle occupe depuis maintenant 7 ans, autant dire que sa fortune est colossale. Selon Forbes lors de son classement de 2013, l'égérie de la marque de soins capillaires Pantene était à la tête d'une somme astronomique : 42 millions de dollars.

Il était donc clair que le fisc américain ait voulu éplucher ses comptes. Dans une interview accordée au site brésilien MdeMuhler, la femme du joueur de foot américain Tom Brady explique qu'elle a été entendue par l'Internal Revenue Servic. Et évidemment, cela ne l'enchante pas vraiment : "J'ai déjà été contrôlée par l'IRS (l'Internal Revenue Servic) à cause de ce classement dans cette liste et, honnêtement, que j'y sois ou pas, je m'en fiche complètement". Le top de 33 ans explique que "c'est triste, parce que les gens qui écrivent ces choses n'ont pas mes coordonnées bancaires" avant d'ajouter "je gagne très bien ma vie, mais pas autant que ce qu'ils disent."

Gisele a beau gagner énormément d'argent, elle n'en est pas une femme différente pour autant. Le top, qui se trémousse en ce moment en bikini pour la nouvelle campagne du plein été 2014 d'H&M, explique avoir les mêmes préoccupations que les autres femmes, à savoir : "je veux élever mes enfants, être une bonne épouse et travailler. Ce qui est important pour moi ? Que mes enfants soient bien éduqués, que mon mari soit heureux. Il devrait il y avoir un journal qui permette d'évaluer la connaissance, la sagesse et l'amour que l'on porte aux gens. Car c'est ça, le pouvoir !"

À ne pas rater