Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gérard Depardieu, dans le prochain film d'Abdellatif Kechiche

L'acteur Gérard Depardieu a répondu aux questions de la journaliste de Télérama cette semaine. Il y parle de son exil, mais aussi de son apparition dans le prochain film du réalisateur de La vie d'Adèle, Abdellatif Kechiche. 

L'acteur Gérard Depardieu a accordé une interview exclusive au magazine Télérama cette semaine. L'occasion pour lui de se justifier une fois de plus sur son exil en Russie, d'annoncer qu'il participera au tournage du prochain film d'Abdellatif Kechiche (La vie d'Adèle), mais aussi de parler du long-métrage tant attendu sur l'affaire DSK, Welcome to New-York (sortie prévue le 17 mai 2014). Et quand la journaliste lui demande comment il a travaillé ce rôle si particulier, on apprend dans la foulée un révélation surprenante :

"Je n'ai revisionné aucune des images qu'on a prises de lui, et je n'ai rien lu. Sauf le descriptif qu'a fait le FBI des événements. Le reste, de ses explications avec Claire Chazal à celles, récentes, d'Anne Sinclair avec Laurent Delahousse, m'a semblé truqué jusqu'à l'obscène. Je voulais surtout montrer le drame d'être traqué, puis inculpé. Qui qu'on soit. Montrer combien la chair peut être triste, aussi. Je n'avais pas besoin d'en savoir trop. J'ai rarement besoin d'en savoir trop. Parce que je n'ai jamais étudié. J'ai quitté l'école à 13 ans. J'en ai été complexé jusqu'à 55."

Comme quoi, pas besoin d'être allé jusqu'au brevet des collèges pour être un très grand acteur ! D'ailleurs notre Gégé national va très vite retrouver les plateaux de tournages :

"Je suis heureux de tourner le prochain film d'Abdellatif Kechiche parce que c'est un passionné. Il veut raconter l'histoire de deux garçons arabes, je jouerai peut-être mon propre personnage. Je ne sais pas encore. Sauf que s'il me fait faire 25 prises comme il en a l'habitude je risque de me sentir souvent souffrant."

Déjà très critiqué par Léa Seydoux, Abdellatif va devoir batailler dur pour faire accepter à Gérard ses conditions de tournages plus que difficiles. Et si il ne le supporte plus, Gérard pourra toujours faire un break dans un des nombreux pays à travers lesquels il s'installe ponctuellement :

"Mon foyer est là où les gens m'aiment et là où j'aime les artistes. Je peux vivre n'importe où. A Saransk, en Mordovie, à Moscou, en Belgique, en Italie. Partir n'importe quand. Je ne tourne plus volontiers en France, où il y a bien trop de charges à payer."

Abdellatif est prévenu !

À ne pas rater