Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Geneviève de Fontenay ''laminée'' et ruinée par ses procès contre Endemol

Dans une nouvel entretien accordé à un journal, Geneviève de Fontenay revient sur sa situation financière et également sur son tout nouveau projet de rentrée avec l'émission de télé-réalité diffusée sur AB1 : "La guerre des belles-mères".

On savait très bien que la situation financière de Geneviève de Fontenay n'était pas au plus fort. En décembre dernier, dans une interview accordée au site du Point, elle avait confié "Je vais devoir faire des dédicaces dans les supermarchés pour m'en sortir...". La célèbre dame au chapeau est revenue sur sa situation dans un entretien accordé au journal Télé Cable Sat. Elle y explique que "Les procès avec Endemol m'ont laminée. Je ne suis pas imposable en 2013." Cette guerre est aujourd'hui terminée, mais a laissé la dame au chapeau sur la paille.

Mais 2014 s'annonce sous de meilleurs auspices, financièrement parlant, puisque l'ex-présidente du Comité Miss France présentera dès le 13 janvier prochain et sur AB1 une nouvelle émission de télé-réalité "La guerre des belles-mères". Dans le journal Télé Cable Sat, elle ne cache pas son enthousiasme : "Le contrat avec AB1 met du beurre dans les épinards". Selon le magazine et les dires de Geneviève de Fontenay, elle aurait empoché 5 000 euros pour les 13 épisodes de la télé-réalité. Une somme que l'on trouve peu conséquente pour un statut de "présentatrice", mais soit.

Geneviève de Fontenay, animer une émission de télé-réalité, il faut dire que cela peut surprendre lorsque l'on connaît ses positions sur ce genre d'émission. Mais la dame au chapeau nous avait précédemment averti "Je ne cherche pas du tout à devenir une présentatrice de télévision" et avait même précisé qu'il ne fallait pas attendre d'elle un show un peu trop "olé olé" : "Je ne vais pas finir à poil dans une baignoire !" voilà qui est très clair ! Et cela ne semble pas négociable, même si c'est pour faire gonfler l'Audimat.

J.D

À ne pas rater