Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Geneviève de Fontenay, la bourde de "L'Algérie Française", un malheu­reux lapsus

Geneviève de Fontenay a récemment créé le buzz en Algérie, lorsqu'elle a évoqué une "Algérie Française" lors de son discours. Une bourde qui s'est vite révélée être un véritable incident diplomatique, obligeant la présidente de Miss Prestige à écrire une lettre ouverte. 

Membre du jury de Miss Algérie la semaine dernière, Geneviève de Fontenay a créé un véritable bad buzz. Passée à deux doigts de l'incident diplomatique en évoquant une "Algérie Française", la présidente du comité Miss Prestige s'est mis plusieurs personnalités à dos.

C'est donc dans une lettre ouverte, publiée sur le site du Huffington Post que madame de Fontenay s'est expliquée concernant son "malheureux lapsus" : "Ce qui se passe autour de la soirée Miss Algé­rie est complètement hallucinant. Pour un petit mot de travers, on m'accuse d'être "Algé­rie française" ? Mais enfin, on ne peut se méprendre sur mes opinons. Tout le monde sait que je suis à gauche !". L'ex-présidente du comité Miss France se montre indignée face à cette énorme vague de protestation autour de ses propos.

Elle affirme qu'elle a été "pressée" par les organisateurs du concours pour terminer son discours, ce qui lui aura fait perdre le fil de ses pensées : "On m'a quelque peu pres­sée pour mon discours, en me disant "allez vite il faut conclure" et mes mots ont dépassé ma pensée. J'ai conclu en voulant dire "vive l'Algé­rie et vive la France", et malheu­reu­se­ment ma langue a four­ché. Mais ça n'a rien à voir", explique-t-elle.

Toujours dans cette lettre ouverte, madame de Fontenay affirme qu'elle aimerait voir une Miss Prestige d'origine nord-africaine élue lors des prochains concours : "J'ai bien entendu également dit que maintenant, en France, nous avions dans nos concours des jeunes filles d'origine maghrébine et je serais très heureuse qu'une Miss Prestige nationale soit d'origine nord-africaine. C'est ça le rapprochement entre les peuples. Comme je le dis souvent, il faudrait que les canons de la beauté remplacent ceux de la guerre."

Reste plus qu'à savoir si les organisateurs du concours Miss Algérie pardonneront la bourde de Geneviève de Fontenay publiquement. Et ça, c'est loin d'être gagné. son "lapsus" a quand même fait quitter la salle à deux ministres du Gouvernement algérien...

À ne pas rater