Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Frédérique Bel : ''je redeviendrai laide, la beauté est périssable''

Frédérique Bel a dévoilé à 20 Minutes son terrible secret, celui de ne pas s'être toujours trouvé belle. Bien que la beauté soit subjective, l'actrice a confié ses complexes avec simplicité et humour, un registre qu'elle connait bien. 

Difficile de croire que la charmante Frédérique Bel ait pu se trouver un jour moche. Passant de la "minute blonde" à la "minute mode" avec aisance, elle ne nous a jamais épargné son sens du style affiné. C'est pourtant de terribles confessions que l'actrice a fait à 20 Minutes. Et ce qu'on peut dire c'est que la jolie brune n'est pas tendre avec elle-même quand il s'agit de parler de celle qu'elle était il y a quelques années.

On le sait, la période du collège au lycée est impitoyable. Populaire ou tête de turc, on ne peut pas y passer à côté. Pour Frédérique Bel cette époque n'a pas été des plus simples si on en croit ses confidences. "Au départ, la nature ne m'avait pas du tout gâtée ! Je reviens de loin. (...) Dans mon lycée on m'appelait la moche, parce que mon nom est Bel. Ou bien PouBel", avoue-t-elle avec franchise.

Celle qui se chargeait de la "Minute Blonde" a su prendre sa revanche sur ces années difficiles. Non seulement elle affiche une silhouette à tomber, mais en plus elle a su travailler un sens de l'humour décapant. "J'ai compris qu'il fallait que je développe autre chose que le physique. J'ai commencé par l'humour et l'intellect, et j'ai rattrapé le reste en cours de route", confie celle qui estime qu'"une blonde dans un film est forcément débile".

Opération séduction réussie pour Frédérique Bel qui fait parler pour son sens de la répartie qui ne manque pas de piquant, mais aussi pour ses apparitions toujours pleine d'élégance comme récemment pour le défilé Galliano. "Je suis comme le vilain petit canard devenu un beau cygne", déclare-t-elle. Autant dire que celle qui s'est mise à nu pour l'IVG a appris à s'accepter.

Pourtant elle conclut par une petite note pessimiste alors qu'elle dit : " Je sais que la beauté est périssable. Je redeviendrai laide". Il ne faudrait pas tomber dans le fatalisme non plus !

À ne pas rater