Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Franck Dubosc : ses larmes à l'évocation de son père sur Le Divan

6 photos
Lancer le diaporama

Vendredi 17 juin, Franck Dubosc était l'invité du "Divan" de Marc-Olivier Fogiel, sur France 3. Une émission lors de laquelle l'acteur a parlé de ses complexes, de son enfance et de ses parents, qui lui a fait monter les larmes aux yeux.

Délaissant le slip de bain à imprimés de Patrick Chirac dans "Camping" (de retour avec un troisième volet en salle le 29 juin), Franck Dubosc s'est prêté au jeu de l'interview-psychanalyse dans "Le Divan", sur France 3. Aux côtés d'un Marc-Olivier Fogiel jouant les confesseurs, l'humoriste et acteur est revenu sur le désir "d'avoir la belle vie" qui l'a saisi dès l'enfance, sur ses débuts cahoteux et sur le succès populaire qui est aujourd'hui le sien.

Adolescent complexé et "chiant", Franck Dubosc était la tête de turc de ses camarades à l'école et se souvient s'être retrouvé attaché les pieds en l'air, entre autre bizutage. Celui qui s'est convaincu de son talent à force d'auto-persuasion a fini par devenir célèbre, s'inspirant dans son travail de son père. C'est chez lui qu'il a pioché des éléments pour bâtir le personnage de Patrick Chirac, beauf star de la saga "Camping". Un rôle de rigolo de service que son père jouait chaque été au camping, avant de revêtir le masque de tristesse qui était le sien le reste du temps.

"Mon père est mort en pensant que j'avais honte de lui. Ce qui est vraiment faux."

Si Franck Dubosc savait que son père "l'aimait très fort", les gestes et mots tendres étaient rares entre eux. A Marc-Olivier Fogiel, il explique la honte qu'il ressentait alors d'être originaire d'un milieu modeste. Un sentiment que connaissait son père et que l'acteur regrette aujourd'hui. A l'évocation de ces souvenirs, il ne peut d'ailleurs pas retenir ses larmes. Il avait prévenu, dès les premières minutes de l'émission : "je suis sûr que je vais pleurer".

Complexé, anxieux et maniaque, c'est un visage tortueux que Franck Dubosc évoque face à la caméra. Une séquence à (re)découvrir sur Puretrend.

À ne pas rater