Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

France Gall : traumatisée par Serge Gainsbourg

France Gall complètement traumatisée par Serge Gainsbourg et son esprit mal placé.
3 photos
Lancer le diaporama

France Gall a Récemment rencontré les lecteurs du Parisien et a évoqué son traumatisme avec Serge Gainsbourg. En effet, en lui écrivant "Les Sucettes", le compositeur avait minutieusement intégré à la chanson un double sens, chose que la chanteuse ne comprendra qu'un peu plus tard...

Le Parisien a récemment organisé une rencontre entre France Gall et ses lecteurs. Durant cet échange, la chanteuse a évoqué sa carrière et notamment sa relation avec Serge Gainsbourg. Face à ses interlocuteurs, celle qui a partagé la vie de Michel Berger a avoué sans tabou qu'elle a été traumatisée par le compositeur accro au tabac et à l'alcool. La cause ? Le père de Charlotte Gainsbourg aurait glissé dans la chanson "Les Sucettes" des sous-entendus un brin olé olé.

France Gall, c'était la chanteuse pop des années 60. Repérée très jeune par sa voix et son enthousiasme débordant, la jeune femme est perçue par les auteurs-compositeurs comme une machine à tube complètement en accord avec sa décennie. Ayant tapée dans l'oeil des plus grands comme Serge Gainsbourg, le succès de la jolie blonde s'accélère. Le célèbre coureur de jupon lui écrit "N'écoute pas les idoles", un titre qui se place en tête du hit-parade du mois de mars 1964. Serge et France forme un duo qui fonctionne et l'adolescente lui vaut un véritable culte jusqu'en 1966.

France Gall choquée et traumatisée par Serge Gainsbourg, elle le traite de "gros cochon"

Lors d'une rencontre avec les lecteurs du Parisien, France Gall a fait part de ce qu'elle pensait de Serge Gainsbourg. En lui écrivant "Les Sucettes" en 1966, la chanteuse explique : "Je n'en compre­nais pas le sens et je peux vous certi­fier qu'à l'époque personne n'en compre­nait le double sens. En même temps, je sentais que ce n'était pas clair, c'était Gainsbourg quand même ! Et puis je pars au Japon et là, j'ap­prends qu'il y a tout un truc là-dessus... c'était horrible. Ça a changé mon rapport aux garçons. Ça m'a humi­liée." En effet, en écrivant ce titre à succès, Serge avait joué sur un certain second degré très olé olé sans en faire part à sa petite muse de l'époque.

À ne pas rater