Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Focus jeune créateur : Maud Heline, la chemise blanche from Brooklyn

Elle est jeune, pétillante, talentueuse et sa marque éponyme de chemises blanches a fait du bruit pendant la dernière Fashion Week de Paris Printemps-Eté 2016. Son nom ? Maud Heline. Une nouvelle créatrice française bien loin des stéréotypes qui a grandi "dans un mix de châteaux de la Loire, de maisons en tuffeau, de beurre salé de Guérande et de crêpes complètes bretonnes". On l'adore déjà !

Maud Heline, pourquoi la chemise blanche ?

Elle s'est imposée à moi sans que j'y réfléchisse vraiment. J'avais très envie de porter de jolies chemises blanches moi-même après la naissance de ma fille et je n'en trouvais pas sur le marché qui soient classiques avec un twist et à un prix abordable. Je voulais porter des pièces amples mais structurées qui reflétaient l'état d'esprit dans lequel j'étais après être devenue maman. J'avais envie de pièces pures comme un enfant est pur.

Où sont créées les chemises Maud Heline ?

Tout a démarré dans mon studio à Brooklyn que j'ai commencé à louer quand j'étais en congés maternité. J'avais envie de me couper du monde corporate et de créer le studio dont j'avais toujours rêvé. Quoi de mieux qu'un espace industriel à Brooklyn pour réaliser ce rêve de créer mon propre univers ?

Avec quoi porte-t-on une chemise blanche ?

J'aime casser le blanc avec des chaussures funky de couleurs. Les chemises se marient également très bien avec de beaux jeans qui donnent un look 70's et parisien comme peuvent si bien les porter Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin.

A la plage, juste une chemise blanche sur un maillot de bain est très féminin. Mélanger une chemise blanche avec un pantalon ou une jupe imprimée donne un look plus urbain qui a du sens dans une ville comme New York ou Paris.

On lit "Brooklyn" sous ta marque. Pourquoi pas Paris ?

Je vis à Park Slope et mon studio est à Gowanus. Sans l'énergie créative de Brooklyn je n'aurais peut-être pas démarré ma ligne. Ajouter Brooklyn dans mon logo est comme un remerciement à ce quartier de New York City. Brooklyn n'est plus que le quartier des hipsters. Il y a aujourd'hui une nouvelle vague de designers, menuisiers, chocolatiers, et artistes en général qui font un réel travail haut de gamme voire luxe. Je pense que la ligne Maud Heline s'inscrit dans cette nouvelle vague qui attire les personnes vivant à Manhattan. Brooklyn est depuis des années l'endroit où la nouveauté se passe.

Côté style, tu es plutôt New-Yorkaise ou Parisienne ?

Je trouve les Parisiennes plus stylées qu'à New York dans la vie de tous les jours mais elles se ressemblent toutes. En ce moment, elles ont toutes des perfectos en cuir noir. La Parisienne est tellement bien habillée la journée qu'elle ne se change pas forcément pour sortir le soir. A New York, les tenues peuvent être très extravagantes en soirées et les filles n'ont peur de rien. J'aime beaucoup leur personnification de style qui est sans jugement de la part des observateurs ce qui est tres agréable. A New York, les filles ne sont jamais trop habillées alors qu'à Paris leur style pourrait être considéré comme "too much".

Selon toi, qui est le créateur incontournable de demain ?

J'aime beaucoup le travail de maille en cashmere de Ryan Roche et ses palettes de couleurs. Pour moi elle fait des pièces que l'on peut garder à vie. De manière générale, les pièces intemporelles me touchent plus.

Quel défilé t'a marquée pendant la FW SS 2016 ?

J'ai aimé un bon nombre de pièces du défilé Chloé. Il y a des looks très justes dans leurs collections qui subliment la femme en subtilité. Tous les volumes sont portables et il y a toujours des robes d'une finesse à tomber par terre.

Tu penses un jour t'installer en France ?

Un jour sûrement, mais pour le moment non. J'aime trop l'énergie de New York. Si nous devions rentrer, ce ne serait pas pour aller à Paris mais plutôt dans une ville comme Bordeaux où mon mari peut continuer de travailler dans les vins et spiritueux, les enfants peuvent facilement aller surfer à Biarritz ou skier dans les Pyrénées et où j'aurai un grand atelier qui donne sur un jardin. Rentrer en France pour vivre dans un appartement à Paris ne me fait pas rêver.


Maud Heline
A partir de 295$

Chloé de Trogoff

À ne pas rater