Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Flora Coquerel : enfin diplômée, la Miss fait le grand saut sur Instagram

Après "4 mois d'acharnement", Flora Coquerel a enfin décroché son BTS ! Miss France 2014 a annoncé la bonne nouvelle à ses followers avec une photo pour le moins décoiffante.

Les épreuves du bac viennent juste de se terminer. Pour d'autres, c'est déjà l'heure des résultats. Flora Coquerel a décroché son bac+ 2, à savoir un BTS commerce international, après "4 mois d'acharnement". La jolie Miss l'a fêté comme il se doit avec sa famille et ses amis, mais aussi sur Instagram. Hier soir, elle a annoncé la bonne nouvelle à ses followers avec une photo qui prouve une fois de plus son statut de sportive sexy.

Revenue de ses vacances au soleil où elle a décompressé après les examens, Miss France 2014 a partagé sur les réseaux sociaux sa réaction en apprenant qu'elle était enfin diplômée.

Après son année de Miss France, Flora Coquerel s'est lancée dans de nombreux projets mais n'a pas oublié les études pour autant. Elle s'est inscrite au lycée Silvia-Monfort, dans l'Eure-et-Loir, pour suivre des cours par correspondance.

"C'est dur de se remettre dans le bain et de tout réap­prendre. J'ai décidé de me relan­cer dedans pour vrai­ment n'avoir aucun regret. J'es­père que ça va bien fonc­tion­ner. J'ai mis toutes les chances de mon côté. J'es­saye d'ap­prendre un maxi­mum, dès que j'ai le temps", déclarait Flora Coquerel à l'Echo Républicain en avril dernier.

Flora Coquerel, Miss engagée

Elle va désormais pouvoir se consacrer pleinement à son association, Kelina, qui vise à améliorer les conditions de vie au Bénin. "La création de mon association Kelina, du nom d'un rocher très symbolique dans le village de ma grand-mère situé au nord du Bénin à Aledjo, est la chose dont je suis le plus fière, assurait-elle dans les pages de TV Mag en novembre 2014. Nous allons nous consacrer au développement socio-éducatif. La région, loin de la capitale, manque d'infrastructures. Le premier projet est de construire une maternité. Il faut compter environ 100 000 euros, donc cela va prendre un peu de temps" .

À ne pas rater