Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fin de la maigreur sur les podiums ? LVMH et Kering, la charte qui change tout

Révolution dans l'industrie de la mode ce 6 septembre 2017 : LVMH et Kering s'engagent au travers d'une charte à garantir les meilleures conditions de travail possibles à leurs mannequins.

.

Après des années de polémique sur la maigreur de certains mannequins et des conditions de casting déplorables, LVMH et Kering ont décidé de faire front commun. Dans une charte sans précédent publiée ce 6 septembre 2017, les deux groupes s'engagent noir sur blanc à respecter toute une série d'engagements visant à assurer de bonnes "relations de travail et le bien-être des mannequins".

Un grand pas pour la mode

Sujet brûlant, la minceur extrême des mannequins sur le podium et dans les séries photos serait-il en voie d'être réglé ? C'est en tout cas la dynamique dans laquelle les deux groupes français se sont engagés et que, on l'espère, de nombreux autres acteurs de la mode suivront.

À l'heure où les messages body positive se font de plus en plus nombreux et où la mode s'émancipe de plus en plus de ses vieux diktats, il était plus que temps de prendre des mesures concrètes et efficaces pour lutter contre les abus de l'industrie. Parmi les mesures prises par LVMH et Kering et qui prendront effet dès la prochaine Fashion Week, on note notamment : l'obligation pour les mannequins de fournir un certificat médical attestant de leur bonne santé, le bannissement de la taille 32 (le 34 devenant le nouveau minimum), l'encadrement de la nudité des mannequins, une nouvelle limite d'âge (les tops en dessous de 16 ans ne seront plus embauchés), le droit des mannequins à se faire entendre en cas de litige, l'encadrement des mineurs... Autant de règles qui peuvent sembler aller de soi mais qui pourtant étaient loin d'être effectives jusqu'à présent.

Un grand pas dans le monde de la mode qui devrait avoir plus d'une répercussion sur la représentation de la femme dans l'industrie.

À ne pas rater