Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fat Shaming : une maman blogueuse "anti-grosse" s'enflamme sur le net

Décidément, du côté de la toile, quelques scandales s'enchaînent en ce moment. Et aujourd'hui, c'est Maria Kang, une maman blogueuse et fan de fitness qui crée le buzz. Comment ? En rejoignant presque la terrible tendance du "fat shaming", visant à complexer les plus rondes.

Du côté d'Hollywood, quelques injustices persistent. Et si les Heidi Klum et autre Angelina Jolie arrivent a retrouver leur mince silhouette quelques semaines après avoir accouché, d'autres comme Kim Kardashian ouJessica Simpson ont plus de mal. Et dans la vraie vie, c'est la même chose. Certaines ont une morphologie plutôt fine et d'autres une ossature plus lourde.

Mais la maman bloggueuse Maria Kang ne semble pas vraiment comprendre ces règles de la nature et à décidé de faire une campagne dites qui rappelle le "Fat Shaming". La jeune femme pose ainsi en (très légère) tenue de sport, entourée de ses trois enfants de 8 mois, 2 ans et 3 ans avec comme phrase d'accorche "What's your excuse ?" (ndlr : à traduire "quelle est votre excuse ?"). Une publicité choc pour cette jeune femme au foyer, passionnée de fitness qui passe probablement 80% de son temps dans sa salle de sport personnelle.

Un véritable bad-buzz qui nous rappelle celui de Caroline Berg Eriksen, une femme de footballeur qui a exibé son ventre plat sur le net quatre jours après avoir accouché. Alors, est-ce la nouvelle tendance de la toile de valoriser ces femmes presque bioniques ? Il y a de quoi se poser la question.

Une chose est certaine, la blogueuse Maria Kang se sera attirée les foudres des autres mamans avec ses propos super choc sur sa page Facebook : "Vous n'avez pas l'impression qu'avec les nombreux mouvements des "gros qui s'acceptent" et des "fière d'être gras" nous avons besoin de mouvements plus dignes comme les "fière d'être mince" ?". De quoi susciter de nombreuses réactions... mais pas forcément celles qu'elle attendait ! Les gens n'ont pas manqué d'insulter Maria, lui reprochant d'avoir très probablement assez d'argent pour payer une baby-sitter et passer ses journées en salle de sport. Avouons que ce n'est pas faux.

Décidément, les bad-buzz s'enchaînent un peu du côté de la toile cette semaine et la page Facebook de Maria Kang devrait en payer les frais. Pour information, la jeune maman a déjà fait ses excuses sur son compte officiel.

À ne pas rater