Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fashion Week : quand les mannequins choisissent leur maquillage pour défiler

Après New York et Londres, c'était au tour de Milan de vibrer au rythme des défilés pour les présentations de la collection Automne-Hiver 2016/2017. Chez Max Mara, un vent de spontanéité sur le catwalk : le make up artist du show, Tom Pecheux, a laissé les mannequins choisir leur rouge à lèvres au gré de leur envie. Brillante idée ! 

25 février 2016 : le défilé Max Mara fait le buzz à Milan, dans le cadre de la Fashion Week Automne-Hiver 2016/2017. Aux commandes de la cabine maquillage : l'incontournable Tom Pecheux, make up artist français de renom - Anthony Vaccarello ou Ralph Lauren ont eu recours à ses talents pour leurs shows par le passé, et les photographes Peter Lindbergh et Mario Testino seraient de fervents admirateurs de son coup de pinceau.

Mais cette fois-ci, c'est pour la griffe Max Mara qu'officiait le maquilleur, avec les produits MAC Cosmetics. Au programme des festivités : l'élaboration d'un beauty look mettant en sourdine le regard, au profit d'une bouche forte, nette. Une bouche qui a même joué les électrons libres, Tom Pecheux ayant laissé chaque mannequin choisir sa couleur.

5 nuances de rouge... Et une touche glossy

Cinq références MAC ont été proposées aux filles en backstages, du rouge noir le plus dark à un vermillon lumineux. Elles pouvaient également opter pour un fini brillant, avec l'application d'une pointe de gloss sur le rouge, à la manière d'un top coat.

Le résultat de l'initiative est rafraîchissant. On apprécie évidemment l'unité qui subsiste entre les mises en beauté. Pecheux a assuré une logique dans l'esthétisme : son objectif n'était pas de donner aux mannequins l'air de rentrer d'un après-midi de kermesse. En revanche, les nuances d'une bouche à l'autre apportent un véritable "truc en plus" : plus de spontanéité, plus de légèreté mais aussi, la preuve que l'on peut offrir un peu plus de liberté aux modèles.

Rendre la parole aux mannequins

Alors que certains créateurs vont jusqu'à parler des mannequins podiums comme de simples cintres censés valoriser le vêtement, Tom Pecheux a voulu rendre la parole à ces jeunes femmes et leur laisser l'opportunité d'apporter leur pierre à l'édifice, leur touche personnelle.

"Je ne voulais pas que les filles aient l'air de soldats, marchant sur le podium. Je voulais mettre en valeur la personnalité de chacune. Je les ai donc invitées à participer au processus de création du beauty look en leur demandant de choisir la couleur de rouge à lèvres qu'elles préféraient" a expliqué Tom Pecheux à nos confrères du ELLE britannique.

Enfin plus de diversité dans la mode

On aime les initiatives de ce genre qui, heureusement, se multiplient ces derniers temps dans le monde de la mode. Moins d'uniformité, moins de normes : on avance doucement mais sûrement vers une mode plus représentative de la diversité de notre société et c'est tant mieux.

Faire défiler des personnes atteintes de trisomie, permettre à une jeune femme à la peau malmenée par un vitiligo géant de devenir l'égérie d'une marque de prêt-à-porter... A défaut de voir la société évoluer positivement ces derniers temps, on constate néanmoins que la mode tente de lancer le mouvement. Allez, du nerf !

Amélie Wolf

À ne pas rater
À découvrir