Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fashion Week : les créatures fantomatiques de Thom Browne

Le créateur Thom Browne nous a une fois de plus fait frémir avec son défilé. Il a présenté sa nouvelle collection dans le cadre de la Fashion Week de New-York, saison Automne-Hiver 2014/2015. Les mannequins ont été transformés en créatures fantomatiques pour l'occasion... Focus sur ces beauty looks hors du commun.

Thom Browne est connu pour ses défilés à l'univers souvent fantastique et parfois même lugubre. Le créateur américain aime ce que l'on pourrait appeler le romantisme noir, un romantisme teinté d'un charme gothique. Pour sa nouvelle collection automne-hiver 2014-2015, Thom Browne a souhaité une mise en scène dépouillée. Dans une ambiance sombre et un crucifix lumineux pour tout décor, les pièces ont été présentées sur des mannequins fantomatiques.

Côté coiffure, Jimmy Paul assisté de la marque Bumble & Bumble, s'est chargé de métamorphoser les modèles. Coiffées de perruques synthétiques blanches avec raie sur le milieu, volume concentré dans la nuque : les filles avaient l'air de nous arriver tout droit du XIXème siècle mais pas sans avoir traversé le monde des défunts pour revenir parmi les vivants. Cela leur a visiblement causé bien des problèmes de texture. Les cheveux sont crêpés à outrance, froissés, décoiffés.

En ce qui concerne le maquillage, c'est l'artiste Sil Bruinsma qui a opéré avec des produits MAC Cosmetics. Teint diaphane quasi blafard, les sourcils sont effacés au correcteur avant d'être redessinés de manière sommaire à l'aide d'un simple trait de crayon, droit, net et graphique. Les paupières sont colorées avec un fard taupe à la texture mate. Elles n'ont pas l'air ultra fraîches ces jeunes femmes, mais elles sont saisissantes, impressionnantes.

Touche finale de cette mise en beauté peu commune : une manucure folle, jamais vue... Pas vraiment un nail art soigné et minutieux mais plutôt une sorte de manucure anarchique et violente. Le bout de chaque doigt est peint en noir, comme si l'extrémité des mains avaient été trempée dans de l'encre. De quoi parfaite l'allure inquiétante des mannequins, jeunes filles en fleur transformées pour Thom Browne en créatures fantomatiques.

AW

À ne pas rater