Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Faire du sport #CommeUneFille : Always veut prouver que rien ne nous arrête

Pour la troisième année consécutive, Always lance une campagne résolument féministe pour pousser les filles à se dépasser. Avec cette nouvelle cuvée #CommeUneFille, c'est le sport qui est présenté comme un allié pour prendre confiance en soi. Une édition dont la footballeuse Laurence Boulleau a accepté d'être l'ambassadrice.

Qui n'a jamais entendu dire que la lutte ou le rugby étaient des sports "pour garçons" ? Des stéréotypes distillés dès le plus jeune âge qui ont pour effet de saper la confiance en soi et de limiter les filles dans leurs activités physiques. Un triste constat confirmé par la nouvelle étude menée par Always. Engagée depuis 2014 dans une mission d'intérêt public, la marque de protections hygiénique indique qu'à 17 ans, 41% des filles arrêtent de pratiquer un sport. En cause, la société, qui ne les encourage pas et pire, leur fait baisser les bras.

C'est contre ces abandons qu'Always veut lutter, et pour cause : le sport est un allié de choix pour bâtir sa confiance en soi. Bon pour développer l'esprit d'équipe et prendre soin de son corps, le sport est un atout. Malheureusement, 69% des filles estiment manquer de modèles en la matière. Pour y remédier, c'est à une footballeuse professionnelle que s'est associée la marque : Laure Boulleau.

"Faire du sport, ce n'est pas une chance, c'est tout simplement un droit"

Repérée par un surveillant alors qu'elle jouait au ballon rond avec ses copains dans la cour de recrée de son collège, elle a rapidement pu intégrer un club, avant de démarrer une carrière chez les pros. Engagée au Paris-Saint-Germain, Laure Boulleau, dont le jeu est comparé à celui de Bixente Lizarazu, a été vice-championne de France en 2011, 2013, 2014 et 2015.

"Quand je joue, je me sens bien, je me sens vivante" a-t-elle expliqué lors du lancement de la campagne #CommeUneFille, le 28 juin. Elle s'est donnée une mission : pousser les filles à se dépasser.

Pratiquer le sport qu'on veut

Quand il est question de sport, notre monde baignant dans les stéréotypes genrés à tendance à conditionner les jeunes filles. Ok quand il s'agit de perdre du poids ou de se faire un "bikini body". En revanche, pour le rugby, on repassera... Contraintes de coller à l'image douce et gentille que la société souhaite leur imposer, nombreuses sont celles à abandonner des activités "pas assez féminines" qui font "gonfler". Des barrières qu'il est grand temps de faire sauter pour changer les mentalités. Laure Boulleau parle en connaissance de cause.

"Quand j'étais jeune, ma mère n'était pas enchantée à l'idée que je fasse du sport, encore moins du foot". Depuis, cette dernière a changé d'avis et est devenue sa plus grande groupie. S'il faudra encore du temps pour que la société prêche aux filles que tout est possible et qu'elles doivent se dépasser, rien ne nous empêche de nous y mettre. D'ailleurs, grâce à Always, certaines pourront s'initier à l'activité de leur choix grâce à des bons disponibles sur les paquets de protections hygiéniques. Il suffit de s'inscrire en ligne pour pouvoir tester un sport. Un pas de plus vers l'émancipation.

Catherine Brezeky

À ne pas rater