Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fabrice Luchini : "J'ai été affolé du sexe"

Invité de l'émission "Sortez du cadre" de Nikos Aliagas sur Europe 1, Fabrice Luchini a à nouveau fait son petit numéro à l'antenne. Et parlé de prostitution sans ambages. L'acteur l'avoue tout de go : "J'ai été un client assidu de la prostitution".

A 62 ans, Fabrice Luchini est égal à lui-même. Volubile et amoureux des lettres, l'acteur n'a pas son pareil pour dynamiser l'ambiance d'un plateau, de tournage ou de télé. Après avoir été l'invité de la première du "Grand Journal", nouvelle version, sur Canal+, c'est au micro d'Europe 1 qu'il a fait son numéro.

Invité de Nikos Aliagas dans "Sortez du cadre" samedi, l'acteur à l'affiche de "Gemma Bovery" d'Anne Fontaine y a fait la promotion de son film, mais pas que. Après avoir vanté le sex-appeal inégalé de Gemma Arterton, sa partenaire dans le film, Fabrice Luchini a répondu aux questions légères et grinçantes des auditeurs.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien nommé des Césars 2014 n'écarte aucun sujet. Ainsi, quand l'un d'eux revient sur son penchant avoué pour la prostitution, l'acteur s'embarque dans une nouvelle tirade. "J'ai été affolé du sexe. Le continent noir dont parle Freud, j'en ai becqueté de l'infini. Parce que j'avais envie de connaître les mystères que représentaient les femmes. J'ai été un client assidu de la prostitution, du XVIe à 250 € à la Goutte d'Or à 23 €. J'ai tout fait."

Une franchise qui a le don de surprendre, même venant d'un tel personnage. Et Fabrice Luchini d'explique que le producteur Jean-Pierre Rassam, grand amour de Carole Bouquet et père de l'un de ses fils, l'a embarqué à 17 ans dans cette initiation sexuelle.

S'il ne cache pas y avoir recours, l'acteur n'en affirme pas moins que la prostitution a quelque chose de "minable". "Je comprends l'horreur de la prostitution". D'ailleurs, les femmes n'en sont pas les seules victimes. La marchandisation de la moindre caresse déshumanise et violente aussi bien les prostituées que leurs clients, selon lui.

Une confession de plus de la part d'un artiste qui ne souhaite décidément rien nous cacher.

À ne pas rater