Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Etnia Barcelona : lorsque la lunette rencontre l'univers de l'art

Etnia Barcelona
Etnia Barcelona

Si vous pensiez (encore) que les lunettes étaient "ringardes" ou même "ennuyeuses", c'est que vous n'avez pas encore vu celles d'Etnia Barcelona.

Depuis 2001, David Pellicer bouleverse l'univers des lunettes avec sa marque Etnia Barcelona. Aux verres de multiples couleurs et aux montures inédites, la griffe fondée en France, et non en Espagne comme son nom pourrait le laisser entendre, a décidé d'orner tous les nez possibles. Rencontre avec son créateur.

Comment avez-vous commencé l'aventure Etnia Barcelona ?

Dans ma famille, je fais partie de la troisième génération de fabricants de lunettes, mon grand-père possédait une entreprise de lunettes, j'ai grandi parmi les machines. A l'âge de 17 ans, j'ai commencé à travailler à différents postes dans l'entreprise de mon père jusqu'à ce que j'en reprenne le contrôle. Quand j'ai repris la société de mes parents, la situation financière était compliquée et la concurrence était rude. Un jour, j'ai réussi à la fermer sans dettes et j'en ai créé une nouvelle dans la foulée avec un objectif différent : des lunettes colorées avec un produit plus compétitif. C'est là que tout a commencé.

David Pellicer pour Etnia Barcelona.
David Pellicer pour Etnia Barcelona.
Pourquoi collaborer avec des mythes du monde de l'art et de la photographie ? D'où vient l'idée de lier ces domaines aux lunettes, chose rarement vue ?
Depuis le début, nous rêvions de collaborer avec des grandes figures du monde de l'art. Nous considérons nos lunettes comme des oeuvres. Et puis, Barcelone est une ville qui respire l'art de tous les côtés, nous voulions réussir quelque chose en partant de notre propre culture et de nos intérêts culturels.

Vous avez collaboré avec Steve McCurry, une légende de la photo. Comment s'est passée votre association ?
Nous avons choisi McCurry pour son travail sur les couleurs dans ses photos, pour son regard réaliste. C'est un photographe qui n'a pas d'origine, un reporter photo qui connaît plein de différentes cultures. Comme nous voulions une collection inspirée de l'Afrique, nous l'avons tout de suite contacté, cela paraissait logique. Nous l'avons invité à Barcelone afin de nous rencontrer et lui expliquer ce que nous voulions. Le projet d'aller en Afrique du Sud pour prendre les clichés l'a tout de suite enchanté.
Etnia Barcelona
Etnia Barcelona
Vous avez également conçu une monture Bleu Klein. Pour la première fois, Yves Klein Archives a autorisé une marque à utiliser la véritable couleur brevetée par le peintre. Comment avez-vous réussi à les convaincre ?
L'importance de la couleur chez Klein est tellement forte que nous ne pouvions pas passer à côté de cette collaboration. Nous avons fait une proposition qui a été acceptée, mais il y a eu un processus très difficile et très long de contrôle de la couleur que nous utilisions.

Puisque rien ne vous semble impossible, quelle est la collaboration dont vous rêvez pour Etnia Barcelona ?
Je ne peux pas vous donner de noms, mais je pense aux plus grands artistes du monde.

Comment expliquez-vous l'engouement qu'Etnia Barcelona peut susciter ?
Nous sommes une marque dégageant une forte émotion, tant en nous que dans le produit en lui-même. La couleur est un moyen parfait pour créer une émotion, de plus notre lien avec l'art nous permet de transgresser les frontières d'une marque conventionnelle. Chez Etnia Barcelona nous travaillons avec passion et euphorie et cela se ressent dans toutes nos collections.

Jennifer Delattre
À ne pas rater