Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Éric Cantona : des crampons au cinéma, retour sur sa reconversion

Pas évident de se recycler lorsque l'on a été un grand joueur de foot et qu'on doit raccrocher les crampons. Alors que David Beckham entame une seconde carrière dans le mannequinat, Éric Cantona lui, a choisi le cinéma.

Éric Cantona le footballeur

Éric Cantona commence sa carrière de footballeur à 17 ans, en 1983 dans le club d'Auxerre. Après six saisons dont une passée à Martigues, il rejoint l'Olympique de Marseille. Un club qu'il quitte l'année d'après pour Montpellier, avant d'y revenir pour la saison 1990/1991. C'est ensuite qu'il débute sa carrière à l'étranger. De 1992 à 1997, il évoluera dans le club de Leeds pendant deux ans puis à Manchester United pendant cinq saisons. Très grand attaquant, il est sacré champion d'Angleterre à quatre reprises. Surnommé "King Eric", Cantona est également connu pour ses nombreuses frasques... Notamment en 1995, lorsqu'il donne un coup de pied à un spectateur de Crystal Palace, un geste qui restera dans les annales du football et qui lui vaudra neuf mois de suspension.

Le tristement célèbre coup de pied d'Éric Cantona à un spectateur en 1995 lors de la 25ème journée de Premier League opposant Manchester United à Crystal Palace à Selhurst Park.

Sa reconversion ? Le cinéma

Un footballeur dans le septième art ? Il y en a plus d'un qui n'aurait pas donné cher de cette reconversion. Pourtant, Éric Cantona est plutôt doué. En 1995, lors de sa suspension, il tourne dans son premier film : "Le bonheur est dans le pré" avec Michel Serrault et Eddy Mitchell. En 1998, soit un an après sa retraite sportive, il interprète un ambassadeur français dans le film "Elizabeth" de Shekhar Kapur. Sa reconversion, Eric Cantona la tient. Il enchaîne ensuite avec un rôle de boxeur dans la comédie "Mookie" d'Hervé Palud. C'est grâce à ce film qu'il se lie d'amitié avec le comédien Jacques Villeret, qu'il retrouvera par la suite dans "Les Enfants du marais" en 1999 de Jean Becker. Pour Clément Cusseau, rédacteur chez Allociné, Eric Cantona "profite de son aura, celle du mec mystérieux" mais aussi de sa "gueule patibulaire" et de son accent marseillais pour se faire un nom dans ce milieu. Pour le journaliste spécialisé, c'est également grâce à ce film, "Mooky" qu'il "commence 'réellement' sa reconversion dans le cinéma".

Eric Cantona dans "mookie".

Vers une carrière internationale

S'il commence à se frotter au cinéma international avec "Jack Says" en 2008 et "French film" la même année, c'est grâce à "Looking for Eric" en 2009 qu'il crève l'écran. Les critiques sont emballées : "Interprète, coproducteur et initiateur du nouveau film de Ken Loach, Cantona lui apporte sa générosité bagarreuse et son humour." pour Le Figaroscope ou encore "La rencontre Cantona-Loach ? Pas de perdant. Match gagné." pour Marianne. Pari gagné, donc.

"Looking for Eric"

Une reconversion réussie ?

Si les avis peuvent être partagés concernant son jeu d'acteur, ils sont en revanche quasi unanimes lorsqu'il s'agit d'évaluer la façon dont il s'est reconverti. Pour Clément Cusseau, c'est aussi une question générationnelle car les "jeunes connaissent aujourd'hui Éric Cantona comme acteur. S'ils savent qu'il a eu une carrière de footballeur, ils ne l'ont jamais vu jouer."


Jugez-en par vous-même en le découvrant dans "Papillon noir", ce samedi 18 octobre 2014 sur HD1 dès 20h50.

À ne pas rater