Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Enora Malagré, les aveux d'une rebelle : ''J'ai fait des grosses conneries''

Enora Malagré on l'aime ou on la déteste, mais au moins, elle fait parler ! La reine du clash surnommée "Enerva" par Jamel Debbouze s'est livrée à Technikart, revenant ainsi sur son passé. Et la mini blonde n'a pas peur de l'assumer : elle a fait "de grosses conneries" plus jeune qu'elle regrette désormais.

Animatrice sulfureuse de la rentrée, Enora Malagré ne manque pas de se faire remarquer à chacune des émissions Touche Pas A Mon Poste. Entre ses différents clash et son comportement choc, celle qui est pressenti pour remplacer Cyril Hanouna mérite parfois son surnom Enerva. Mais lors d'une interview confession pour Technikart, la jolie blonde d'1m60 est revenue sur son passé assez tumultueux ainsi que ses "grosses conneries".

Dans son interview, Enora parle de sa vie avant la télévision, pas toujours très exemplaire : "Je foutais vraiment trop le bordel, alors ils m'avaient demandé de partir de la fac, j'étais à Saint-Quentin-en-Yvelines, je redoublais ma première année de droit. J'étais trop délinquante, trop rebelle, pas très maligne. Je suis passée à côté de mes études." Pire, la jeune femme donne quelques détails sur ses "conneries" de jeunesse : "Genre brûler des voitures, taguer partout, frapper des gens. Genre mauvais souvenir. Pathétique. C'est vraiment pas une fierté."

Enora revient également sur la première personne qui lui a laissé une chance : "Fadia a vu qu'elle avait affaire à quelqu'un qui n'était pas tout à fait stable, mais elle a quand même décidé de me faire confiance. Elle a dû se dire que derrière l'hystérie, il y avait quelque chose." Aujourd'hui, celle qui affirme que "ce n'est pas une vie de gagner autant d'oseille" parle de son personnage, un peu monté de toute pièce pour la télévision, même s'il lui ressemble en partie : "J'ai toujours été comme ça. Ça vient de ma famille grande gueule, et de ma petite taille aussi. Quand t'es petite, faut que tu l'ouvres un peu. Après, le personnage télé est plus grandiloquent : il faut faire le spectacle, être plus hystérique".

Quoi qu'il en soit, malgré un passé assez tumultueux, Enora Malagré peut aujourd'hui se targuer d'être une des figures les plus emblématiques du PAF.

À ne pas rater