Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Enora Malagré féministe : "La télé manque cruellement de modernité"

Quand Enora a quelque chose à dire, elle ne passe pas par quatre chemins. La tornade blonde de "TPMP" s'est révoltée contre le système et surtout le statut des femmes dans le monde de la télé. Avec son franc-parler et son énergie habituels, celle qui revient en force avec son émission "Derrière le poste" pique un coup de gueule en bonne et due forme.

On peut reprocher beaucoup de choses à Enora, considérée comme l'une des têtes à claques du PAF, mais certainement pas celui de ne pas être une "femme d'actions". Celle qui pourrait bien succéder à Cyril Hanouna au pilotage de "TPMP" s'est révoltée contre le sexisme qui sévit dans le monde dans la télévision. Si on ajoute à cela les attaques de Guillaume Pley à son encontre, la chroniqueuse de D8 n'est pas décidée à rester sans rien faire. Pour 20minutes.fr, la blonde règle ses comptes.

"Je fais de la télé et c'est un vieux métier dans un vieux pays machiste et poussiéreux"

Ne lancez pas Enora sur une discussion sur le monde de la télévision sous peine d'un coup de gueule bien senti. Interrogée par 20minutes.fr, la blonde n'a pas mâché ses mots. Et pour elle, la comparaison entre la télévision française et américaine est impossible. "Ces deux femmes sont à la tête des plus gros talk-shows du pays et elles appartiennent à deux minorités : noire et homosexuelle. C'est révolutionnaire. Cela donne de l'espoir", déclare-t-elle à propos d'Oprah Winfrey et Ellen DeGeneres, deux figures incontournables de la TV américaine. "En France, cela arrivera quand les poules auront des dents et ça donne envie de pleurer", a-t-elle encore déclaré. Et le sujet la révolte tandis qu'elle poursuit : "Je fais de la télé et c'est un vieux métier, dans un vieux pays, machiste et poussiéreux. Regardez Sandrine Quétier, Estelle Denis ou Faustine Bollaërt, à chaque fois, on leur colle un mec. Combien de nénettes ont le droit à leur prime à elles seules? Tout cela manque cruellement de modernité, on est très immobile". Souvent critiquée pour ses interventions dans "Touche pas à mon poste", Enora se risque une analyse très personnelle et sans langue de bois. D'ailleurs pour elle cela ne fait plus de doutes aujourd'hui : "Cela fait cinq ans que je suis journaliste médias. Je me sens plus légitime".

"Des attaques très personnelles, très vulgaires"

Récemment la blonde était d'ailleurs victime d'attaques de la part de Guillaume Pley, animateur de "Rising star". "La gonzesse, elle me casse les c******* là, la Enora. Elle est aigrie parce qu'on est numéro 1 le soir et qu'elle est dernière le soir en radio", avait-il déclaré à son propos. Cyril Hanouna était monté au créneau pour défendre sa chroniqueuse. De son côté, la blonde a jugé ses attaques comme " très personnelles, très vulgaires. Et c'était misogyne". Suite à ce déferlement de dénigrement, l'animatrice a avoué avoit été contactée par de nombreux animateurs et animatrices de la chaîne. "Ils étaient désolés. Et je crois que c'est compliqué pour la chaîne M6 d'assumer un animateur qui tient de tels propos", a-t-elle raconté. Remonté Enora !

À ne pas rater