Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Emmanuelle Seigner serial tacleuse : ses leçons de rock assassines

Lorsqu'elle ne joue pas au cinéma, Emmanuelle Seigner fait de la musique. Elle vient de sortir son troisième album, Distant Lover, et s'est confiée au Figaro sur ses goûts musicaux. Attention, les critiques fusent !

Distant Lover, c'est le troisième album de l'actriceEmmanuelle Seigner. Après un premier opus rock, un second plus scène française, elle revient à ses premières amours et à sa passion pour le rock'n'roll. Ses inspirations pour ce nouveau disque ? "Les Strokes, les Jesus & Mary Chain, de Blondie, les Raveonettes ou les Runaways, le groupe de Joan Jet".

Et le moins que l'on puisse dire c'est que la belle en connait un rayon en rock'n'roll. Véritable passionnée de groupes iconiques comme les Stones ou les Kinks, elle a toujours adoré ce genre musical. "Je voulais être Mick Jagger, pas Marilyn Monroe" avoue-t-elle au Figaro. L'actrice-chanteuse va jusqu'à dire qu'elle espère ne plus obtenir de rôle au cinéma pour pouvoir se consacrer entièrement à la musique.

Mais cette passion pour la musique et le rock poussent parfois Emmanuelle Seigner à faire quelques remarques piquantes sur certains groupes qui, en revanche, ne sont pas à son goût. Elle est notamment très cassante avec le groupe star des 80's Téléphone, dont Louis Bertignac et Jean-Louis Aubert faisaient partie. L'actrice et chanteuse n'y va pas de main morte : "Peu de gens ont réussi à faire du rock crédible en français [...] Téléphone, ça a toujours été nul. Franchement, c'étaient les Rolling Stones de Bécon-les-Gonnesses, non?".

Michel Sardou, l'un des chanteurs préférés de sa petite soeur Mathilde, en prend aussi pour son grade : "Nous avions des mange-disques. Quand elle passait un disque de Sardou, je le retirais et le cassais en deux [...] Elle a toujours aimé ces trucs ringards. C'est bizarre". Ambiance !

Quelques artistes françaises obtiennent tout de même l'approbation de l'ainée des soeurs Seignier, dont une chanteuse que l'on ne peut pas vraiment qualifier de rock'n'roll, l'ancienne première dame : "J'aime beaucoup Carla. Et les albums de Charlotte Gainsbourg sont très beaux". Elles en ont de la chance de recevoir ces louanges ! Surtout qu'en fin de compte même si on a rien contre Emmanuelle Seigner, il faut quand même avouer qu'elle n'est pas plus devenue Mick que Marilyn.

À ne pas rater