Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Emmanuelle Bercot : qui est l'actrice récompensée au Festival de Cannes 2015 ?

Hier soir, Emmanuelle Bercot s'est vue remettre le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes. Une consécration pour cette comédienne et réalisatrice de 47 ans, méconnue du grand public. Puretrend dresse le portrait d'une femme de cinéma qui monte, qui monte.

Le 68e Festival de Cannes a tenu à récompenser le talent de deux acteurs trop longtemps ignorés des cérémonies de remises de prix. Ainsi, à 55 ans, Vincent Lindon a reçu le prix d'interprétation masculine, une première pour un comédien fort ému en montant sur scène.

Emotion aussi du côté d'Emmanuelle Bercot, qui s'est vue remettre le prix d'interprétation féminine pour "Mon Roi", de Maïwenn. Encore méconnue du grand public, l'actrice a séduit le jury dans ce récit d'une histoire d'amour tumultueuse l'unissant à Vincent Cassel.

A 47 ans, elle décroche la plus belle récompense de sa carrière, menée sur deux fronts. Car si elle est comédienne, Emmanuelle Bercot est avant tout réalisatrice. Elle présentait d'ailleurs au Festival de Cannes sa dernière production, "La tête haute", avec Catherine Deneuve.

Attirée très tôt par le cinéma, elle s'est formée au métier une fois le bac en poche. L'Ecole du spectacle ou encore le cours Florent lui ont permis de s'aguérir et très vite, elle se lance derrière la caméra. "Les Vacances", son premier court-métrage, remporte le prix du jury au Festival de Cannes en 1997.

Une comédienne qui se met en scène

Habituée à tourner avec des nouveaux ou des non-professionnels, elle lance (entre autres) la jeune Isild Le Besco. Mais Emmanuelle Bercot n'hésite pas non plus à se mettre elle-même en scène, comme dans "Clément", dans lequel elle joue une trentenaire amoureuse d'un garçon de 13 ans, présenté dans la catégorie Un certain regard à Cannes, en 2001.

Prenant du galon, elle alterne réalisations et travail de comédienne et se met peu à peu à faire jouer face à sa caméra des grands noms du métier. A l'image de Catherine Deneuve, qu'elle dirige dans "Elle s'en va", en 2013.

"Très longtemps, j'ai manqué d'ambition", expliquait-elle alors à Paris Match. "Ca me paraissait déjà tellement incroyable de vivre de ce métier que je préférais faire des films dans mon coin, sans acteurs connus."

Maïwenn et la route vers le succès

En 2011, elle croise la route de Maïwenn, qui la dirige dans "Polisse". Le film est un carton. Et c'est à nouveau avec elle qu'elle travaille sur "Mon Roi". Sa prestation lui a vaut aujourd'hui la reconnaissance de ses pairs à Cannes.

Dans ce récit d'une histoire d'amour passionnée et tumultueuse avec Vincent Cassel, elle brille par son naturel. Et c'est à 47 ans que l'étendue de son talent transparaît. Une petite victoire pour cette femme amoureuse de cinéma qui mérite d'entrer dans la lumière.

À ne pas rater