Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Emmanuelle Béart : une carrière américaine avortée, cette ''énorme machine''

Il est de ces acteurs qui profitent de leurs succès chez nous pour tenter leur chance à Hollywood. Emmanuelle Béart, elle, a préféré se concentrer sur le cinéma français mais non sans quelques regrets.

Alors que les acteurs français sont de plus en plus nombreux à gonfler les rangs du cinéma hollywodien de Jean Dujardin à Adèle Exarchopoulos, Emmanuelle Béart fait de la résistance. Actrice emblématique du 7ème art français, elle n'a pas voulu s'exporter outre-Atlantique et explique aujourd'hui sa décision en interview pour lepetitjournal.com.

Emmanuelle Béart a la vingtaine lorsqu'elle décroche le rôle qui la rendra incontournable en France, celui de Manon dans "Manon des Sources" pour lequel elle reçoit un César en 1987. Forte de son succès chez nous, elle s'ouvre les portes d'Hollywood et des blockbuster avec "Mission : Impossible" avec Tom Cruise, porte qu'elle referma aussitôt.

Trop "énorme machine" et ne laissant "pas beaucoup de possibilités d'interprétation", le film ne semble pas lui donner l'envie de poursuivre à l'étranger et ce n'est pourtant pas faute de propositions. "Il y a eu des propositions américaines mais elles étaient tellement stéréotypées... Tout comme je n'avais pas eu envie de continuer à jouer Manon toute ma vie, je n'allais pas me lancer dans une sorte d'exotisme à la française à l'étranger" explique-t-elle.

Aujourd'hui, l'actrice reconnaît tout de même avoir quelques regrets face à ce rendez-vous manqué. "Si des gens passionnants étaient arrivés dans mon univers, aurais-je dit non ? Honnêtement, je ne crois pas" poursuit-elle, confiant tout de même qu'elle avait "beaucoup de mal avec Hollywood." Ne pas se lancer pleinement dans l'aventure américaine n'a pas empêché Emmanuelle Béart de s'offrir une carrière bien remplie avec des long-métrages comme "Huit Femmes" ou bien "Les yeux jaunes des crocodiles" au cinéma depuis le 9 avril.

À ne pas rater