Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Elisa Tovati : fin de son clash avec la SNCF

Depuis la sortie de son dernier album "Cabine 23" en février dernier, Elisa Tovati s'était fait attaquée par la SNCF pour des questions de droits concernant l'Orient Express. Aujourd'hui, à la grande joie de la chanteuse, leur clash est fi-nit !

C'est en février dernier que tout a commencé. Lorsque la chanteuse Elisa Tovati a sorti son nouvel album du nom de "Cabine 23", la SNCF, s'était retournée contre la belle. Pourquoi ? Voulant donner un esprit de voyage et d'élégance pour faire son grand retour, la jeune femme avait posé devant le mythique Orient Express, une propriété de la société ferroviaire. Seulement, cette dernière n'a pas apprécié qu'elle le fasse sans autorisation et avait menacé de détruire tous les CD actuellement dans les bacs.

"Je ne dors plus, ne mange plus. C'est une trahison de la SNCF. Quand nous avons eu l'idée (...) je suis allée moi-même présenter le projet. Ils étaient ravis, nous ont ouvert les portes du train pour faire des photos qu'ils ont validées. Je leur ai envoyé le disque le 12 septembre et n'ai eu aucune nouvelle. (...) Moi qui pensais être une bonne ambassadrice de ce train mythique, ils me traitent avec une incroyable violence. Je ne suis qu'une petite artiste. Financièrement, c'est impossible de contre-attaquer, on va devoir détruire en sept jours ce qu'on a construit en deux ans", avait-elle expliqué au Parisien en ajoutant qu'elle aurait peut-être dû, en effet, demander une autorisation officielle. "Tout s'est fait par échange de mails même s'il est vrai que rien n'a été signé", concluait-elle.

Heureusement, aujourd'hui tout est bien qui finit bien ! Effectivement, la SNCF a diffusé un communiqué afin de clarifier la situation : "la SNCF dément toute volonté d'interdire le disque de Mme Tovati. Aucune action en justice n'est engagée. Des discussions ont lieu avec la maison de production de Mme Tovati uniquement sur des questions de droits de marque." La compagnie de transport ferroviaire met ainsi fin à des mois de conflits avec la chanteuse. "Elisa Tovati et SNCF mettent un terme au différend que les a un moment opposés. Ils auront le grand plaisir de se réunir prochainement dans les salons de ce train légendaire pour y fêter leur réconciliation en musique", annonce-t-elle.

Ouf, Elisa peut respirer, le clash est désormais terminé !

À ne pas rater