Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Elisa Tovati ''effondrée'' : son cauchemar avec la SNCF

Depuis quelques jours, Elisa Tovati est au cœur d'une polémique plutôt inattendue. La chanteuse qui a sorti son nouvel album Cabine 23 en février 2014 se retrouve depuis peu en plein litige... avec la SNCF.

Alors qu'elle dévoilait avec fierté son quatrième album en février 2014, Elisa Tovati voit aujourd'hui son nouvel opus mis en danger. Inspiré par l'univers de l'Orient Express, l'album Cabine 23 sur lequel on retrouve Élodie Frégé et Pierre Souchon est depuis quelques jours au coeur d'une étrange affaire. En guise de promotion pour son album, la chanteuse au sourire shinny shinny a le droit à une bataille juridique avec la SNCF qui entend bien protéger l'image du train mythique qu'elle considère bafouée.

Elle l'avouait récemment, Elisa Tovati a été conçue dans un train couchettes. Une jolie anecdote qui a donné envie à la chanteuse de construire son dernier album comme un voyage en train. Elle a ainsi contacté la SNCF pour l'aider à réaliser son projet. Mais voilà, alors que l'album a été bouclé en septembre 2013 et qu'il est sorti dans les bacs en février 2014, la SNCF demande aujourd'hui à la chanteuse de retirer son opus et tout ce qui s'y rapporte du marché. La SNCF demande également "de cesser de reproduire et/ou d'évoquer, tant directement qu'indirectement, notamment dans le cadre de communications, l'"Orient-Express", son apparence, son image de marque et son univers, sur tout support, par toute voie et par tout moyen." Le clip "Eye liner" devra lui aussi être supprimé.

Accusée d'utiliser l'image de l'Orient Express de façon illégale, Elisa a été mise en demeure il y a peu. Un véritable cauchemar pour l'actrice qui a confié au Parisien : "Je suis effondrée, je ne dors plus, ne mange plus". La chanteuse de 38 ajoute qu'il s'agit "d'une trahison de la SNCF". Et revient sur ce projet : "Quand nous avons eu l'idée de ce voyage à travers les chansons de l'album, nous avons pensé à l'Orient-Express, et je suis allée moi-même présenter le projet. Ils étaient ravis, nous ont ouvert les portes du train pour faire des photos qu'ils ont validées."

De son côté la SNCF réfute toute mise en demeure via un communiqué officiel : "SNCF dément toute volonté d'interdire le disque de Mme Tovati. Aucune action en justice n'est engagée (...) Les discussions actuelles avec la maison de production sont basées uniquement sur la possibilité d'exploiter le concept Orient-Express dans le disque Cabine 23" et rajoute "Aujourd'hui, c'est notre volonté de reprendre les discussions. Il faut que tout le monde puisse trouver un terrain d'entente".

À ne pas rater