Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Elisa Tovati : d'émouvantes confessions sur sa famille à Psycoach

Elisa Tovati s'est prêtée à la confession dans les pages de "Psycoach". La chanteuse qui vient de sortir son album "Cabine 23", revient sur l'histoire tragique de ses ancêtres. Séquence émotions garantis. 

Depuis la sortie de son album "Cabine 23", Elisa Tovati n'a cessé d'en livrer plus sur elle. Pour cet album très intime, la chanteuse avait raconté sa conception peu commune, voilà maintenant qu'elle se penche sur l'histoire de ses ancêtres. Un passé tragique que la belle brune a souhaité raconter à travers ses influences musicales, ses chansons et maintenant en interview. Retour sur les déclarations de celle au sourire "shinny shinny" au magazine "Psycoach" !

Si une chose est claire pour Elisa Tovati c'est que c'est pour cet album qu'elle voudrait qu'on se souvienne d'elle. La chanteuse est à un stade de sa carrière où elle avait besoin de transmettre et de raconter une histoire de famille tragique. A son public, mais aussi à ses deux enfants, Joseph, 5 ans et Léo, 2 ans. Car si "Cabine 23" est le temps, pour elle, de raconter "le passé, l'histoire, la mémoire", c'est aussi celui de se raconter elle-même et pourquoi elle est devenue la femme qu'elle est aujourd'hui. "C'est un beau témoignage de ce que je suis pour mes enfants", confie-t-elle au magazine Psycoach. Mais que cache l'histoire des ancêtres de la belle brune ? "Toute ma famille est morte dans les camps de concentration", confie-t-elle encore.

Des confessions émouvantes qu'elle a souhaité raconter en chanson, mais celle qui s'inflige une discipline de fer ne voulait pas tomber dans "quelque chose de larmoyant ni sucrer le sucre". Un challenge qu'Elisa Tovati s'est donnée pour ce nouvel album. "Il y a une façon de raconter les choses plus douce, plus poétique, tout en faisant comprendre", déclare-t-elle à Psycoach. Le public en jugera mais pour la chanteuse c'est clair : "J'ai envie de transmettre et de passer le message et je n'ai pas peur d'être jugée. Mais je ne veux pas rentrer dans des polémiques. J'ai la sensation qu'ils m'ont fait comprendre à plusieurs reprises qu'ils sont fiers de ce que j'ai fait", a-t-elle conclu. Un véritable accomplissement pour celle qui se révélait en femme fatale pour "Eye Liner" !

À ne pas rater