Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Drew Barrymore : confidences touchantes sur son baby blues

Récemment, Drew Barrymore a fait part de sa dépression post-partum au magazine américain People. En effet, après la naissance de sa deuxième fille Frankie, l'actrice a vécu un véritable calvaire pendant six longs mois. 

Il y a quelques jours, Drew Barrymore s'est confiée au magazine américain People concernant sa dépression post-partum. Pendant six mois, l'actrice de "Charlie's Angels" ne savait plus comment s'occuper de sa seconde fille, Frankie. Entre stress, angoisse et panique, la superstar se sentait perdue et doutait de son aptitude à remplir son rôle de mère.

Drew Barrymore est une actrice et femme d'affaires accomplie mais elle est aussi une jeune maman de deux petites filles prénommées Olive (3 ans) et Frankie (1 an). Véritable mère poule, l'actrice révélée dans le film "E.T. L'extraterreste" aime s'occuper de sa petite tribu et la préserve du mieux qu'elle peut des médias et des redoutables paparazzi qui peuplent Hollywood. Heureusement, son mari, Will Kopelman, incarne un véritable soutient dans tous ses projets et représente un allié de taille pour élever leurs deux enfants.

Drew Barrymore victime du baby blues après la naissance de Frankie

Quand le magazine américain People a questionné Drew concernant son absence dans les médias pendant plusieurs mois, l'actrice de talent s'est justifiée en évoquant sa dépression post-partum : "Je n'avais pas eu de dépression post-partum pour mon premier enfant, je me disais 'Je me sens bien'. Et pour le second je me suis dit 'Oh je vois de quoi les gens veulent parler. Je comprends mais j'ai eu de la chance, ce fut relativement court, environ six mois !'.

Pour surmonter cette période délicate, la quadra a pu compter sur ses proches et leur grand soutient ainsi que sur sa première fille, Olive, qui semblait comprendre la détresse de sa maman malgré son très jeune âge. Aujourd'hui, celle qui est la filleule du réalisateur Steven Spielberg va mieux et se concentre désormais sur un nouveau long-métrage encore secret pour le moment.

À ne pas rater