Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dr Culture : Kanye West vs Jay-Z, mon coeur balance

Jay-Z et Kanye West, l'affiche de Bercy me fait frissonner d'avance. Mais à quelques heures de me rendre sur place pour le premier concert parisien de leur tournée commune "Watch The Throne", je ne suis plus sûre de rien. Qui de Jay-Z ou de Kanye West remportera le droit de conquérir mon coeur ? Je sais bien que la décision finale se trouve en moi et que je suis la seule à pouvoir faire un choix, mais tes conseils avisés pourraient m'aider.

Elodie, Paris.

Très chère Elodie,

Je ne peux vous dire à quel point cette preuve de confiance aveugle me touche. Avez-vous déjà rejoint une secte ? Mais revenons à votre question.

Si je ne peux effectivement pas prendre de décision pour vous, dressons ensemble une cartographie spéciale "coolitude" de nos deux compères, incarnations terrestres du swag divin pour tenter de départager Jay et Kanye dans la bataille pour votre coeur.

Des amis "à la vie à la mort" qui enregistrent un album sur un coup de tête après une soirée un peu trop arrosée, réussissent un coup de maître, enchantent leur fans, nous éclaboussent de leur complicité bling dans des clips à plusieurs milliers de dollars, qui certes, force parfois le trait mais vous renvoie toujours à la figure votre médiocrité de petite personne trop banale. Dur.

Avec un compte en banque à dix chiffres, un destin qui fait rêver des milliers de galériens et qui prouve que l'American Dream a toujours de belles heures devant lui, Jay-Z pourrait avoir toutes les qualités pour remporter cette "battle", rejeton d'une Amérique où tout est encore possible. Mais Kanye tient la corde et n'a pas dit son dernier mot. Rappeur estimé, producteur talentueux, créateur en progression constante, bête de mode avant-gardiste, Kanye pourrait être l'élève consciencieux qui dépasse le maître.

Car s'il faut rendre à Jay-Z les honneurs dûs à son statut de ponte du business musical US et de self-made-man qui impose le respect, n'oublions pas la surprenante capacité à se réinventer de Kanye West.

Jay-Z a déjà atteint tous les sommets, la reconnaissance de ses pairs et de la presse, s'est constitué une fortune personnelle estimée à 450 millions de dollars selon le magazine Forbes, est devenu un producteurs aguerri ne comptant plus les succès, businessman ne connaissant pas la crise ou si peu avec sa marque streetwear Roccawear, a épousé la plus belle femme du monde et parmi les plus riche (mieux), lui a fait un rejeton et a ainsi assurer sa descendance.

Le tout en une petite dizaine d'année.

Jay se paie même le luxe d'être plus médiocre qu'à l'habitude en se reposant sur ses lauriers et offrant à son public un décevant et poussif "The Blueprint 3" en 2009, faisant dire aux mauvaises langues que le producteur aurait dépassé le rappeur. Roi du monde sur son trône, le rappeur n'a plus rien a prouver à personne. Et est devenu ennuyeux au possible.

Le cas de Kanye est plus intéressant.

Tourmenté et mégalo, bitch ou repenti, amoureux transi ou flambeur tête-à-claques, le rappeur oscille entre les extrêmes, visiblement moins confiant en son potentiel que ce que ses attitudes de gosse pourri gâté voudraient nous faire croire. Un être humain finalement avec ses doutes, ses blessures et ses histoires amoureuses (foireuses ou pas) dont il tire à chaque fois le meilleur pour proposer des albums concept salués par la critique.

Mais que le succès n'empêche pas de faire avancer, de se tromper et d'apprendre de ses erreurs, faisant apparaître un Kanye West presque normal, mec qui galère de temps en temps, se révélant humble quand il faut et qui sait toujours se relever et surprendre son public. Et si l'on ajoute à ça le bonus hôte de soirée plutôt sympa, pape suprême de la coolitude siglée LV ou CD, Kanye l'emporte (oui Dr Culture à ses entrées et n'est pas toujours impartial).

Votez Kanye Elodie. Mais si Jay-Z vous invite dans sa loge avec vos copines, ne dites pas non et ne faites pas votre farouche. Un Jay-Z vaut quand même toujours deux Kanye sur le marché.

J'en profite pour vous souhaiter un bon concert, le public londonien ne s'en est toujours pas remis et ces deux américains à Paris promettent du lourd et un spectacle sons et lumières digne des plus belles heures du Puy du Fou. J'espère que vos tourments sont apaisés et que vous trouverez votre voie mon petit chat.

Dr Culture a pris sa place pour le 18 juin prochain, ne spoilez pas toutes les surprises du concert Elodie et je vous enverrais peut-être une photo dédicacée.

Des questions ou des doutes ? Dr Culture est là pour vous aider, sans jamais vous juger. Envoyer vos mails à redaction@puretrend.com.


Caroline Lazard

À ne pas rater