Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dorothée : Le "Club Dorothée" ou des enfants, le terrible choix de l'animatrice

De 1987 à 1997, Dorothée a été l'idole de millions de jeunes français avec le "Club Dorothée" diffusé sur TF1. Dans une interview accordée au magazine Gala, la cultissime animatrice de la jeunesse des années 90 revient sur sa carrière qui l'a empêché de fonder une famille. 

Pendant dix ans, Dorothée a été la "tata" de millions d'enfants en France avec son si célèbre "Club Dorothée", sur TF1. Lorsque l'aventure prend brutalement fin en 1997, elle laisse tous ces enfants français orphelins. Dans une interview accordée au magazine Gala, la chanteuse et animatrice qui a réussi l'exploit de remplir 59 fois Bercy et a vendu près de 30 millions de disques, confie avoir toujours su que l'aventure prendrait fin un jour ou l'autre : "Quand j'"ai commencé ce métier, vous savez, je me suis toujours dit qu'un jour ça s'arrêterait, c'était clair dans ma tête. Mais j'aurais préféré choisir la date moi-même."

"C'était la carrière ou la vie de famille. Je l'accepte"

Cette fin brutale a été programmée le 29 août 1997. Un jour doublement tragique pour Dorothée puisque s'il s'agissait de la diffusion de la toute dernière émission devant "cinq à six millions de petites fans", elle a appris dans la même soirée que sa mère venait de disparaître. Manifestement très famille, elle explique penser à ses proches partis trop tôt "tout le temps ! Non stop ! Je me dis : 'Ah, s'ils étaient là !', 'Ah, s'ils voyaient ça !' Je vis toujours avec eux en fait. Je n'ai pas coupé le cordon". Malgré cela, l'interprète des chansons cultes comme "Hou la menteuse" ou encore "Allô, allô monsieur l'ordinateur" n'a jamais fondé sa propre famille. Un choix réfléchi puisqu'elle ajoute que "c'était la carrière ou la vie de famille. J'ai privilégié la première. Je ne pouvais pas avoir les deux. Et ce qui ne s'est pas fait, ne s'est pas fait, je l'accepte. Je ne garde en mémoire que les bons moments, j'essaie au maximum en tout cas. Politique de l'autruche, me direz-vous ? Et pourquoi pas..." Chez Dorothée, on ne regarde jamais en arrière, toujours en avant.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Dorothée dans le magazine Gala du 8 juillet 2015, actuellement dans les kiosques.

À ne pas rater