Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dolce & Gabbana présente ses sacs sur le podium... grâce à des drones !

.

La Fashion Week est passée dans une nouvelle dimension. La semaine milanaise a offert à Dolce & Gabbana la possibilité de révolutionner le podium. Démonstration. 

A chaque nouveau défilé, Dolce & Gabbana surprend par un coup d'éclat. Après avoir fait défiler des mannequins qui prenaient des selfies sur le catwalk, la marque fait un pas de plus vers la technologie. Cette saison, ce sont carrément des drones qui ont présenté les sacs de la collection sur le podium. Véritables stars du show, ces petits appareils volants ont été les premiers à apparaître sous les yeux ébahis des spectateurs qui avaient été privés de wi-fi pour ne pas créer d'interférences dangereuses.

Après 45 minutes de retard, le défilé a donc commencé en fanfare. Attachés par des petites chaines, les mini sacs Dolce ont défilé au niveau des yeux du front row offrant même une petite vague finale en guise de ola. Les mannequins humains ont fini par prendre le relais pour présenter la ligne de vêtements. Un rôle qui sera bientôt obsolète ? On n'ose l'imaginer.

.

L'escalade de l'insolite

Les designers sont-ils prêts à tout pour faire parler de leur show ? On dirait bien que oui ! Gucci qui fait défiler des tops avec des têtes en silicone et des faux dragons sous le bras, des perruques fluo sur la tête des models américains ou des mono sourcils extravagants... c'est l'étonnement qui prime désormais sur les front row. Pour faire parler de ses vêtements, il faut donc faire parler de son show. Et visiblement les marques ne reculent devant rien. Quelle sera la prochaine étape ? Faire défiler des robots ? On attend de voir !

Pauline Arnal

À ne pas rater