Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Disney : un pas vers les minorités avec la première princesse latina, Elena

Afin de faire face aux polémiques sur son insensibilité aux différences ethniques, Disney vient de présenter à la presse sa nouvelle princesse, Elena, qualifiée de "première princesse latina". Si sa première apparition est prévue dans un épisode spécial en 2016 au sein du show "Sofia The First", elle sera aussi l'héroïne de sa propre série "Elena of Avalor", diffusée sur la chaîne télévisée du groupe, Disney Channel

Finies les Cendrillon, Blanche-Neige et autres Raiponce : les studios Disney continuent leur -très lente - progression vers la diversité en présentant leur nouvelle héroïne, Elena, une adolescente âgée de 16 ans qui vit dans un royaume "inspiré de plusieurs cultures latines" . Si pendant des decennies, les princesses Disney étaient surtout des représentations occidentales de la femme (peau, cheveux et yeux clairs), la firme veut désormais refléter plus largement -et justement - son public.

La diversité culturelle, un sujet polémique chez Disney

Il y a cinq ans, Disney avait tenté le pari afro-américain avec Tiana, sa première héroïne à la peau noire et aux cheveux crépus dans "La Princesse et la Grenouille". Mais elle reste pour l'instant la seule parmi les dizaines que comptent les studios américains. Et si Jasmine, la première princesse orientale a déjà vingt ans, si Pocahontas ressemble bien à une Amérindienne et si Mulan, d'origine chinoise, a les yeux bridés, le pas semble plus difficile à franchir pour la firme quand il s'agit de proposer à l'écran une représentation réaliste de la communauté hispanique.

Sofia, la première princesse présentée il y a deux ans et demi par les studios comme étant "d'origine latine" n'avait pas convaincu. Et pour cause, avec les cheveux roux, la peau pâle et les yeux bleus, elle ressemblait davantage à Sissi l'Impératrice qu'à la petite fille latino-américaine typique. Elle avait d'ailleurs provoqué la colère de la communauté hispanique lors de son apparition sur Disney Channel.

La communauté hispanique, un public non négligeable

Car Disney sait faire ses compte : Avec plus de 50 millions de représentants rien que sur le continent nord-américain - soit 1/6 de la population - la communauté hispanique représente une manne financière capitale. Et même s'il n'existe pas un seul type latino-américain en raison de la diversité de la communauté, le public s'impatientait de se voir enfin proposer une autre princesse qui ne ressemble pas à une WASP (pour White Anglo-Saxon Protestant, ndlr). Avec sa peau légèrement mate, sa robe de danseuse - de flamenco ?- et ses longs cheveux bruns torsadés, espérons qu'Elena saura satisfaire tous les publics, à défaut d'éviter les clichés.

À ne pas rater