Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dirty Dancing : Charlie 8 ans, nouvelle star du web

Charlie, 8 ans, nouvelle star du Web.
Charlie, 8 ans, nouvelle star du Web.

L'Internet, c'est vraiment top. En plus de nous donner accès à une montagne de connaissances (parfois), il nous permet aussi (et surtout) de nous divertir. Après les dragues façon Ronaldo et les femmes à trois seins, place à un nouveau danseur en herbe !

Dans le top des danses des films cultes, le grand final de "Dirty Dancing" est très haut placé, pas loin derrière celui de "Flashdance". Il faut dire qu'entre la technique qu'elle demande et l'alchimie entre feu Patrick Swayze et Jennifer Grey difficile de faire mieux. Beaucoup s'y sont frottés, avec plus ou moins de succès, on se rappelle notamment de la piètre copie de Taylor Swift et de son "boyfriend" Harry Styles. Mais aujourd'hui, Internet nous permet de découvrir un petit prodige.

Le talent du jour nous vient tout droit du Tennessee, il s'agit de Charlie, un jeune garçon de 8 ans. Visiblement fan du film d'Emile Ardolino sorti en 1987, si on en croit le site Gossipcop.com, le mini danseur a vu sa prestation devenir virale grâce à une vidéo postée sur Facebook.

Jogging aux gambettes et débardeur blanc comme un grand, la jeune star joue aux pros devant sa télévision sur laquelle on voit la fameuse scène de "Dirty Dancing". Pirouettes, pas, déhanchés de folie, Charlie exécute la danse avec une précision rare pour quelqu'un qui est haut comme trois pommes.

Le seul petit détail qui manque tout de même à notre prodige du jour c'est quand même une "Baby" avec qui faire le porté final du coup, le jeune garçon se retrouve un peu tout penaud devant sa télévision. Il pourra se toujours se réconforter en se disant que 1) il est devenu une star du Web, 2) il pourra toujours participer à "America's Got Talent" (aka "l'Amérique a un incroyable talent") dans le futur. Ou même, soyons fous, "Dancing with the star" ("DALS" version US) si on voit les choses en grand !

À ne pas rater