Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Difret : un film sobre, engagé et féministe

4 photos
Lancer le diaporama

Produit par Angelina Jolie, "Difret" est un film qui raconte une histoire vraie qui a changé à jamais l'image et la place de la femme en Ethiopie. Un épisode bouleversant à revivre grâce à sa sortie en DVD et Blu-ray.

A trois heures de route d'Addis Abeba, Hirut, 14 ans, est kidnappée sur le chemin de l'école : une tradition ancestrale veut que les hommes enlèvent celles qu'ils veulent épouser. Mais Hirut réussit à s'échapper en tuant son agresseur. Accusée de meurtre, elle est défendue par une jeune avocate, pionnière du droit des femmes en Ethiopie. Leur combat pour la justice commence, mais peut-on défier une des plus anciennes traditions ?

"Difret" est une histoire vraie qui a eu une résonnance capitale en Ethiopie. Preuve de l'importance du sujet et du film qui relate ces évènements, le projet est produit en partie par Angelina Jolie dont on connaît l'engagement pour ce type de cause. Dans ce long métrage, tout est une histoire de femmes. Les avocates sont des femmes qui s'occupent de femmes battues et cherchent à se battre pour faire valoir les droits de leurs concitoyennes. Elles sont éduquées, indépendantes et viennent en aide à celles qui n'ont pas cette chance dans une société qui minimise systématiquement leur place, quand elle ne la nie pas tout simplement. Autre frein à l'émancipation des femmes, le poids des traditions et la culture du patriarcat. Se battre contre ça, c'est remettre en cause les fondements même du pays. A travers Hirut, c'est pourtant bien ce que ses avocates font faire, n'hésitant pas à attaquer le ministre de la justice pour faire bouger les choses.

La place des femmes en question

Dans certaines régions d'Ethiopie, les femmes n'ont pas le droit de choisir leur destin, les hommes s'en chargent et se servent : ce phénomène s'appelle l'enlèvement prénuptial... Hirut a 14 ans, c'est une bonne élève qui a de l'ambition. Mais, en sortant de l'école, elle est enlevée par un groupe d'hommes accompagnant celui qui veut l'épouser. Enfermée et violée, elle réussit à s'évader non sans tuer son agresseur. De victime, elle devient coupable dans une société aux traditions très fortes et dans lesquelles les filles n'ont pas de place et encore moins de droit. Dès lors, les avocates vont tout faire pour la sortir de cette situation. Mais plus que le combat pour éviter la prison à une jeune fille, c'est avant tout une lutte de femme pour les femmes visant à améliorer leurs conditions de vie et à interdire les violences à leur encontre. L'idée qui sous-tend leur engagement, c'est que les femmes doivent pouvoir choisir leur propre destinée, ce qui inclut le droit de choisir leur mari.

Elles useront alors de toutes les techniques, tireront sur toutes les ficelles pour faire bouger une société d'hommes que leur action dérange. Ce film montre aussi que rien n'est simple dans un pays aussi pesamment contraint par des traditions. La preuve, le premier "tribunal", populaire, se tient sous l'arbre à palabres et condamne Hirut au bannissement, les anciens déplorant "l'éducation des gens de la ville qui cassent les traditions". Soumis, les parents doivent s'exécuter. Plus tard, le "vrai" tribunal donnera un autre jugement. Symbolique, cette affaire vise vraiment à faire bouger les lignes. Histoire vraie, elle a réussi à transformer un pays entier et à faire évoluer la condition féminine en Ethiopie. Quasi documentaire, dans le fond comme dans la forme, ce film reste un exemple à suivre, à la fois sur la condition féminine dans le monde et sur les combats à mener pour instaurer des changements.

À ne pas rater