Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Desigual : la campagne sans retouche et body positive qui fait du bien

.

Pour sa collection printemps-été 2017, Desigual frappe fort avec une campagne sans aucune retouche. La marque espagnole y prône la diversité des corps et dévoile une inspiration "body positive". Décryptage. 

Le mouvement "body positive" (qui prône l'acceptation de son corps et réfute les diktats de la mode) inspire les marques. La dernière à faire un pied de nez aux normes imposées par l'industrie de la mode et, plus généralement, par la société est Desigual. La marque signe une campagne estivale sans retouche. Une revendication très dans l'air du temps pour la marque espagnole qui vise juste à l'approche de l'été.

A l'honneur de cette campagne : le mannequin Charli Howard. Fin 2016, le top britannique était jugée "trop grosse" pour travailler dans la mode par une agence de mannequinat. En 2017, elle devient égérie Desigual et fait sensation pour la campagne de sa collection de maillots de bain. Cellulite apparente sur les cuisses et les fesses, pli sous les bras, "thigh gap" non retouché, la belle brune n'a rien à cacher et rayonne.

Si certains la désigneront certainement comme mannequin "plus size" ou "pin up", Charli Howard incarne surtout la femme lambda, naturelle, avec ses "petits défauts". Chez Desigual pas d'histoire de "bikini body" et de retouches Photoshop pour cette campagne qui sent bon l'été et le sable chaud.

Non seulement la marque espagnole impose sa marque de fabrique avec des maillots de bain aux imprimés hauts en couleurs, mais signe un shooting qui fait du bien en prônant la diversité des corps. Mieux encore, sur Instagram, Desigual accompagne chaque cliché d'une phrase qui encourage à porter un regard plus doux sur soi. "Nous avons toutes des complexes et des petits défauts, mais c'est ce qui fait de chacune de nous quelqu'un d'unique et de spécial";"La beauté n'est pas une question de taille. Prônons la diversité pour changer la donne";"Rappelez-vous qu'il y aura quelqu'un quelque part qui voudra vous ressembler". Des phrases signées Charli Howard elle-même qui, dans la même veine qu'Ashley Graham, n'hésite pas s'afficher avec ses bourrelets et sa cellulite sur son propre compte Instagram.

Desigual, une marque engagée

Ce n'est pas la première fois que la marque espagnole se démarque par son choix d'égérie "hors norme". Précédemment c'était Winnie Harlow - mannequin atteint de vitigo - qui posait pour une campagne Desigual. Il est loin le temps où l'enseigne choisissait Adriana Lima pour la représenter et dévoile un engagement sans faille pour montrer la diversité des corps. La marque rappelle ainsi que le corps de chaque femme n'appartient qu'à elles et qu'afficher sa silhouette telle qu'elle est n'est pas un acte de bravoure, mais tout à fait normal. Si le combat du "body positivism" est loin d'être gagné, c'est par des initiatives comme celle-ci qu'il avance et se propage.

H. F-G

À ne pas rater