Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Demolition : et Jake Gyllenhaal fut

Jake Gyllenhaal crève l'écran dans "Demolition".
Jake Gyllenhaal crève l'écran dans "Demolition".

Dans "Demolition", en salles demain, Jake Gyllenhaal interprète un veuf dont la réaction face au soudain décès de sa femme n'a rien de compréhensible. Un rôle qui révèle enfin l'étendue de son talent.

Soyons honnêtes : quand on pense à Jake Gyllenhaal, c'est soit son visage encore poupon d'acteur prometteur, soit son corps bodybuildé qui viennent à l'esprit. Bizarrement, ses performances passent au second plan. Avec "Demolition", il accède enfin à un statut autre, qu'il avait touché du doigt en cow-boy gay dans "Le Secret de Brokeback Mountain". En veuf insensible à la mort de sa femme - du moins aux yeux de son entourage qui vit un deuil "normal" -, Jake Gyllenhaal crève l'écran. On découvre chez l'acteur de 35 ans une palette d'émotions jusqu'alors insoupçonnée (et des talents de danseur impressionnants).

Quête de sens

Il y a quelque chose de jouissif à regarder quelqu'un faire tout ce dont il a envie en dépit des conventions. Surtout lorsqu'il s'agit d'un brillant banquier d'affaires travaillant dans la firme de son beau-père, éminente figure de la finance new-yorkaise, qui a "réussi" : une maison d'architecte équipée d'appareils dernier cri, des meubles design, une belle voiture... Rien qui apporte du réconfort face au vide laissé par la mort d'une personne. Alors Davis entreprend de tout démonter. Comme si comprendre le fonctionnement des objets (une pendule, une machine à café) palliait son manque de compréhension de la vie.

Dans sa quête absurde et acharnée, il croise le chemin de Karen, employée du service client d'une société de distributeurs automatiques. Aux côtés de cette femme et de son fils, adolescent précoce et torturé, il redécouvre petit à petit quelques fragments d'une vie libérée de toute contrainte, brute et savoureuse.

Si la présence de Naomi Watts est presque anecdotique, Jean Marc-Vallée ("C.R.A.Z.Y.", "Dallas Buyers Club") nous fait découvrir un jeune acteur dont la carrière s'annonce brillante : Judah Lewis. Un futur Jake Gyllenhaal ?

"Demolition", de Jean-Marc Vallée. En salles le 6 avril 2016.

À ne pas rater