Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Delphine Boël : la fille illégitime d'Albert II de Belgique mue par l'argent ?

Chez nos voisins belges, la bataille judiciaire lancée par Delphine Boël il y a de cela un an ne risque pas de redorer le blason d'Albert II. Persuadée d'être la fille de l'ancien roi de Belgique, elle fait face aux rumeurs qui décrivent son entreprise comme vénale.

Chez les stars comme au sein des familles royales, les histoires d'enfants illégitimes sont légion. Parmi les derniers enfants non reconnus (ou sur le tard) dont on a récemment eu vent, Jazmin Grace Grimaldi, fille d'Albert II de Monaco (bientôt papa avec Charlène Wittstock).

Mais c'est au Nord, chez nos voisins belges, qu'une affaire fait grand bruit aujourd'hui. C'est en effet cette semaine que le tribunal se penche sur le cas de Delphine Boël. Âgée de 46 ans, cette artiste plasticienne souhaite faire reconnaître la paternité de l'ancien roi Albert II de Belgique.

Selon elle, elle serait issue de la liaison entretenue durant dix ans entre sa mère, la baronne Sybille de Sélys Longchamps et de l'ex-souverain dans les années 1960. Mais c'est sans compter sur les négations d'Albert II, qui refuse de la reconnaître comme son enfant légitime.

C'est donc désormais au tribunal que se joue l'affaire. Et elle s'avère plutôt compliquée. En effet, le père de l'actuel roi, Philippe de Belgique, s'oppose à la pratique d'un test de paternité pour déterminer si oui ou non, Delphine Boël est bien sa fille. Jacques Boël, le "père" de la plaignante l'a effectué et le résultat est formel : elle n'est pas sa descendante biologique.

Dans cet imbroglio, Delphine Boël est présentée par certains comme cupide, ne cherchant dans cette affaire qu'à gagner de l'argent. Ce à quoi son avocat a tenu à répondre, rappelant la fortune de la famille Boël est estimée à plus d'un milliard d'euros. De ce côté-là, elle aurait déjà tout ce dont elle a besoin.

"Elle espère simplement ne plus être stigmatisée comme la fille présumée illégitime mais être reconnue comme une enfant", a expliqué l'avocat de Delphine Boël, des propos rapportés dans le dernier numéro du magazine Point de vue sorti cette semaine en kiosques. Ce sera donc au tribunal de trancher.

À ne pas rater