Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Défilé Haute Couture : Georges Chakra, entre faste et poésie

Si, chez certains couturiers, les saisons se confondent, c'est bien l'été qui nous attendait ce 28 janvier 2015 chez George Chakra. Silhouettes romantiques, féminines et résolument florales au rendez-vous.

Comme un défilé qui commence à l'heure n'en est pas vraiment un, c'est "fashionably late" que les silhouettes imaginées par le créateur libanais Georges Chakra ont défilé au Palais de Tokyo. Si l'effervescence est comme toujours au rendez-vous sur le front row, dès que les lumières s'éteignent et que les premières robes pointent le bout de leurs traînes, les discussions meurent en même temps que le printemps s'éveille.

C'est une femme séductrice mais raffinée que nous offre le créateur. Romantisme de mise avec des robes à la fois sobres par les coupes et soignées dans les moindres détails. Georges Chakra joue sur les sensations tandis que la tulle ou l'organza flirte avec le catwalk et le frottement semble imiter le bruit des vagues. Traine virevoltante avec lesquelles les mannequins badinent, tout est légèreté quand les robes gardent leurs coupes sages et s'habillent de couleurs parfois acidulées. Suggérer sans rien dévoiler, pudeur et transparence, couleurs pastel et strass clinquant, l'équilibre est trouvé pour l'été prochain. Broderies anglaises se mêlent à du gazar presque hollywoodien pendant que ces jeunes filles en fleurs, flirtent avec les toiles de maîtres, prélude au bouquet final de tous les défilés, la mariée, accompagnée ce jour-là de ses demoiselles d'honneur.

Un et deux font trois pour un final majestueux

Les demoiselles d'honneur foulent finalement le catwalk de leur démarche chaloupée dans des créations qui tranchent avec le reste du défilé. Deux robes bustiers de blanc immaculées et parcourues de strass et paillettes, plante le décor de ce final qui s'annonce majestueux. Tulle romantique et bustier perforé plus moderne s'enchaînent jusqu'à ce que les lumières se baissent à nouveau et la musique s'estompe.

Somptueuse, la mariée l'est dans sa robe pêche et brodée de fleurs qui joue sur les volumes avec son large jupon. Un vent de douceur et volupté pour terminer en beauté ce qui ressemble à une ode au printemps.

MBM & HFG

À ne pas rater