Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Défilé Dior : le fantastique rêve bleu de Maria Grazia Chiuri

.

Le défilé Dior représente sans aucun doute l’une des plus grosses surprises de cette Fashion Week parisienne. Un fantastique rêve éveillé signé Maria Grazia Chiuri, qui vient de faire du bleu la couleur de l’automne-hiver 2017-2018.

Alors qu'elle déclarait il y a peu qu'elle n'aurait jamais imaginé occuper un poste aussi important, Maria Grazia Chiuri n'a pas hésité à prendre des risques. Au menu de cette collection Prêt-à-porter : du bleu sous toutes les coutures et un goût très prononcé pour les astres, que Christian Dior affectionnait tout particulièrement.

Un parti-pris réussi pour la remplaçante de Raf Simons, qui s'impose définitivement comme la nouvelle chef de file de l'illustre maison française. Décryptage d'un défilé résolument pas comme les autres en dix silhouettes phares.

Le bleu de travail

Avant de prendre la direction des étoiles, on s'arrête un instant sur cette combinaison oversize en denim aux faux airs de bleu de travail. Ceinturée à la taille et associée à des escarpins à talons, cette pièce du vestiaire masculin se féminise et permet à Maria Grazia Chiuri d'aborder une thématique chère à son coeur : l'égalité des sexes.

.

L'uniforme en taffetas

Pour imposer une femme forte et conquérante sur son podium, la créatrice s'est également inspirée de l'esprit militaire. Trench coat, béret, bottes plates à grosses boucles, on retrouve toute la panoplie du parfait uniforme en passant au crible cette percutante silhouette en taffetas bleu nuit.

.

L'ensemble en tartan

On reste encore les deux pieds sur terre avec cet ensemble en tartan, qui rappelle inévitablement le traditionnel kit des highlanders écossais. Une version Couture intelligemment agrémentée de cuissardes, qui transforme la femme en guerrière des temps modernes.

.

L'incursion onirique

Avec cette robe au mouvement souple et léger, on bascule finalement vers quelque chose de plus féminin. Une incursion onirique, qui introduit le coeur de ce défilé presque entièrement consacré aux astres.

.

La robe en velours

Quoi de plus pertinent que du velours bleu nuit pour continuer à faire référence au rêve. Un tissu aux reflets brillants et mystérieux, qui met parfaitement en valeur cette robe romantique à souhait au décolleté plongeant.

.

Le fantasme de la transparence

Pour lever le voile sur le gracieux corps de la femme, Maria Grazia Chiuri travaille aussi la transparence. Entre autres silhouettes, on retiendra cette robe fantasmagorique à l'obscure clarté, subtilement brodée d'oiseaux en plein vol.

.

Le jupon de ballerine dégradé

On plonge dans l'univers magique de la danse avec ce précieux jupon en tulle, qui nous rappelle inévitablement le tragique ballet du lac des cygnes. Un dégradé de bleu vaporeux, qui nous immerge encore un peu plus dans les profondeurs de la voie lactée.

.

L'ombre de Pierrot

Dès que l'on regarde cet ensemble noir composé d'un pull brodé d'une lune et d'un large pantalon, on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec la silhouette du personnage de Pierrot. L'incarnation du rêve et des astres par excellence.

.

La magie des étoiles

Véritable adepte du noir, Maria Grazia Chiuri réintroduit encore sa couleur fétiche avec cette robe très glamour aux broderies dorées. De magiques dessins d'étoiles filantes, qui continuent de nous élever vers le ciel.

.

Le brillant clou du spectacle

On termine ce décryptage avec le clou du spectacle (selon nous) : cette fabuleuse robe pailletée aux multiples influences. Un modèle scintillant et poétique, qui nous donnerait presque envie de valser dans un fantastique songe sans fin.

.

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater