Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Défilé Croisière 2016/2017 : Chanel fait sa révolution à Cuba

Le défilé Chanel Croisière 2016/2017 : un exceptionnel show.
Le défilé Chanel Croisière 2016/2017 : un exceptionnel show.

Splendide, infiniment libre... Chanel mettait le cap sur Cuba le 3 mai dernier avec sa très attendue collection Croisière 2016/2017 présentée depuis La Havane. Entre classiques revisités et modernité en plan large, la marque française faisait flamber nos cœurs tel un cigare. Un défilé capital résumé ici en dix tendances essentielles, à suivre immédiatement. 

Feu d'artifices de matières et d'imprimés, cascade de panamas sur les têtes des tops, ambiance aussi festive qu'estivale : sur le catwalk installé en pleine rue le 3 mai dernier, Chanel célébrait depuis la capitale cubaine la liberté retrouvée de l'île et la grâce de ses habitants. La Havane, nouveau centre névralgique de la mode : avec près d'une centaine de silhouettes présentées, Karl Lagerfeld faisait voyager la maison vers d'autres horizons et un certain âge d'or. Lorsque le final en fanfare retentissait, dans une effusion de danses et de joie manifeste, on ne pouvait qu'applaudir l'exceptionnel show. Fusionnés eux aussi, l'ADN couture de la maison française et l'esprit affranchi de la mythique île formaient une réussite totale. Revue de détail en dix points phares, et encore plus de looks fabuleux.

L'esprit pimp mafieux

Le mafieux de légende : nouvelle défintion du style masculin/féminin version Chanel.
Le mafieux de légende : nouvelle défintion du style masculin/féminin version Chanel.

Panamas élégants posés sur les têtes comme une crâne ponctuation, rayures tennis, les mannequins déambulent, androgynie poussée au maximum dans des costumes XXL et graphiques, avec l'appui insistant du noir et du blanc. Pantalons overzise, vestons lâches, mocassins souples : convoqués dans un même élan, le mafieux de légende (entre Al Capone et Le Parrain) et les membres du Buena Vista Social Club remettent au goût du jour un certain look tiré à quatre épingles, prôné par Hollywood comme par les plus vieux messieurs résidant sur l'île. La touche 2016/2017 ? La chemise à col haut, ouverte au maximum pour révéler un décolleté ravageur qui donne le twist féminin essentiel aux fashionistas.

Cuba libre !

Esprit Cuba Libre : un vent de liberté souffle sur cette collection Croisière 2016/2017.
Esprit Cuba Libre : un vent de liberté souffle sur cette collection Croisière 2016/2017.

La femme Chanel Croisière 2016/2017 est une party girl éprise de liberté. Tout près de l'océan, elle s'encanaille dans un pantalon large et rayé aux couleurs épicées, qu'elle associe à une chemise fluide. Objectif : faire danser les matières au gré du vent marin. Aux premières heures de la nuit, elle se fait séductrice, presque provocatrice, et porte les paillettes et la couleur telle une bannière, pour devenir le seul astre capable d'éclipser le soleil. Un esprit sauvage dans un corps cubain.

La célébration des héros locaux

Le béret cher au Che : l'accessoire dissident et remarqué du défilé.
2 photos
Lancer le diaporama

Du Che à Fidel Castro, les évocations des piliers de la nation se font pléthoriques. Le béret devient l'autre couvre-chef de circonstance, les mannequins s'entichent de symboles forts tout en faisant un pied de nez à la dictature, drapés dans la mousseline ou la soie. Le jean est repimpé pour l'occasion, représentation 2016/2017 de l'uniforme castriste : une évocation modernissime en même temps qu'un clin d'oeil appuyé au temps passé, qui suspend son vol tout au long de cette collection.

Le très long et le très fluide, très libres

Les mannequins portent des robes qui caressent leurs chevilles en douceur.
2 photos
Lancer le diaporama

Evanescence et délicatesse : deux autres valeurs cardinales de ce défilé. Les robes de Karl Lagerfeld volent au vent comme des branches de palmier dans l'azur ou dans la tempête et caressent les chevilles des déesses piquantes qu'elles habillent. La longueur est de mise, le court anecdotique lorsqu'il s'agit de courir sur la plage ou de déambuler sur les pavés, à Cuba comme à Paris. Les silhouettes se font fluides, vaporeuses, pour créer des looks d'une douceur infinie. On se laisse bercer.

Grosse maille, crochet et pastel métissé : la nouvelle vision du tweed Chanel

Le tweed adopte de nouvelles teintes plus modernes sur le défilé Croisière.
2 photos
Lancer le diaporama

Le tweed n'est plus, vive le tweed ! A Cuba, Chanel se détache en douceur de sa matière fétiche pour la réinventer dans une version plus actuelle que jamais. Couleurs pastel au centre du débat, la veste ou la robe classique se redessinent dans un jeu de mailles et de crochet qui fait l'unanimité. Déstructuré jusqu'à l'effilochement de matière, il joue la carte de la néo-frange, nouvelle vision d'un Chanel estival qui sait se sublimer jusqu'à donner un coup de pied dans les piliers sur lesquels sa mythologie est construite.

L'hégémonie du black & white

En jouant les superpositions, le blanc et le noir se mixent à la perfection.
2 photos
Lancer le diaporama

Image même de l'élégance à son paroxysme, le noir et blanc graphique est adopté en beauté par la marque aux deux C. Il joue la carte de l'équilibre et du masculin/féminin avec des superpositions délicates, et dans un registre jamais ostentatoire, des robes aux costumes jusqu'aux accessoires (minaudières rigides ou derbies cool) fins et racés.

L'influence américaine

Motifs Cadillac, T-shirts College : les imprimés s'amusent et swinguent.
Motifs Cadillac, T-shirts College : les imprimés s'amusent et swinguent.

Indissociable de l'Amérique jusqu'à la Baie des Cochons, la patrie de l'Oncle Sam et l'empreinte qu'elle a laissée sur l'île sont également palpables dans cette collection : avec des T-shirts universitaires ou sportifs, avec des imprimés Cadillac clinquants sur des fonds vifs, mixés allègrement à des jupes en tweed et à des chemisiers en soie pour un résultat très "feel good". La croisière s'amuse et fait escale en Floride, pour encore ajouter une pincée de cool à son défilé.

La jungle militaire

Shorts à pinces, uniformes repensés : le style militaire ne marche plus au pas.
2 photos
Lancer le diaporama

Le kaki est infusé comme une couleur fétiche dans bon nombre de looks associés à l'esprit army, mais aussi des robes de dames, du voile ou des tailleurs, mélangé à du pied de coq ou du rose dragée. Chanel file la métaphore historique et militaire jusqu'à intégrer sa nouvelle version du camouflage à son défilé. Le végétal, alors, ne se cantonne plus au rôle d'imprimé : les feuilles deviennent des matières 3D superposées qui évoquent une véritable jungle, dense et inaccessible. Foisonnement de textures et de volumes : Chanel nous entraîne dans son feuillage (et dans son sillage).

Le couronnement du plat

Comme un unique mot d'ordre, le plat s'impose sur ce défilé Croisière avec des claquettes ou des mocassins d'homme.
Comme un unique mot d'ordre, le plat s'impose sur ce défilé Croisière avec des claquettes ou des mocassins d'homme.

Liberté de mouvement oblige, le talon est proscrit sur ce catwalk cubain et urbain : derbies et mocassins côtoient spartiates et sandales de piscine revisitées. L'allure n'en est pas moins chic. Décomplexées, dédramatisées, les silhouettes des tops ondoient, affranchies, et semblent indiquer en filigrane qu'il est désormais aisé de se glisser dans un dressing d'exception.

La sobriété façon Chanel

Longue robe blanche ou noire, Chanel sait aussi jouer la carte de la sobriété.
2 photos
Lancer le diaporama

Chanel n'est pas ostentatoire, Chanel reste élégant sans forcer le trait. Comme une piqûre de rappel à ce trait de caractère très couture, ce nouveau défilé Croisière s'entiche de sobre et de "vrai". De l'ombre à la lumière, les robes noires ou les total looks pastels savent se faire remarquer sans être tapageurs. Ils symbolisent l'esprit Chanel à la perfection. L'edgy n'est plus de mise : il est remplacé par une sobriété infiniment luxe et d'extrême bon goût. Une fois encore, Karl a tout bon.

Pauline Arnal et Claire Stevens

À ne pas rater