Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Décryptage : Crocs, 300 grammes qui pèsent lourd

.

Qu'on les adore ou qu'on les déteste, difficile de nier le succès des Crocs. Nés en 2002 dans le Colorado, les fameux sabots aussi légers que du polystyrène et confortables que des chaussons continuent 16 ans après de faire parler d'eux.

Autre marque au croco (avec une aura toute différente), les Crocs sont passées en 16 ans de chaussures utilitaires à sabots branchés. Véritable success story, l'épopée de ces "ugly shoes" pas comme les autres est à bien y regarder plutôt fascinante.

Bien avant qu'elle ne devienne Crocs, la Crocs est Canadienne, imaginée pour les pêcheurs par une petite société locale. Rachetée par trois amis Américains bien décidés à offrir au monde entier le confort sans pareil de ce soulier, certes pas franchement chic mais tellement agréable à porter, elle fait sont arrivée sur le devant de la scène au début des années 2000.

Lancé véritablement en 2002 sous le nom de Crocs, le sabot réalisé dans une matière ultra-légère et anti-bactérienne (le Croslite) se démarque immédiatement par son design plutôt épaté et ses petits trous lui garantissant confort et aération. Ces sabots qui vous donnent l'air peu sophistiqué d'un bambin de 3 ans n'ont pourtant pas mis bien longtemps à conquérir la planète. Infirmières, touristes en vadrouille ou fashionistas, tous ont un jour tôt ou tard fini par mettre leurs pieds dedans.

Rapidement adoptée, depuis les collines d'Hollywood jusqu'au bord de plage de plus d'une station balnéaire, la Crocs se vend bien, passant de 1 000 dollars de bénéfices à 200 millions en quatre ans et distribuée dans non plus un mais quarante pays.

Continuant de faire des adeptes années après année, la Crocs va tout de même se faire plus discrète avec la fin des années 2000. Étiquetée ugly shoes au début des années 2010 (au même titre qu'une Birkenstock), il faut attendre 2013 pour que l'engouement fashion pour cette catégorie de chaussures lui donne un nouveau souffle. 2016 marque la première collaboration de la marque avec Christopher Kane, la première d'une trilogie.

La même année, Drew Barrymore - actrice cool par excellence - devient égérie de la marque. Une piqûre de rappel pour ceux qui auraient oublié que les Crocs, c'est quand même cool. Et puis enfin, Balenciaga et ses modèles à plateforme que l'on n'avait pas vus venir, sold out avant même d'arriver en e-shops.

Il y a aussi le prince Georges qui, lui aussi, les a validées. Ugly shoe revendiquée, la Crocs n'a pas attendu pour se diversifier (claquettes, tennis, bottines...) et a largement négocié son tournant mode. Aujourd'hui source de toutes les réinterprétations, on la trouve à talons, version chaussettes et on ne sait pas encore à quelle sauce elle sera relookée demain.

En 2018, vendues dans 90 pays, écoulées à ce jour à 200 millions de paires, la Crocs n'a plus vraiment grand chose à prouver, mais plutôt davantage encore d'aficionados à conquérir.

À ne pas rater
À découvrir