Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

De Balenciaga à Drew Barrymore : peut-on croire au virage mode de la Crocs ?

.

Drew Barrymore est la nouvelle égérie Crocs. Une nouvelle inattendue pour une marque qui semble vouloir prendre un virage mode. Mais cela est-il vraiment possible ? 

Devenir égérie Crocs, l'idée ne semble pas fashionisquement concevable et pourtant. Chantant dans une publicité semblant tout droit sortie de "La La Land" et posant comme pour promouvoir une paire de Jimmy Choo, Drew Barrymore a accepté de prêter son image à la chaussure en plastique. Un gros coup pour le soulier à l'esthétisme souvent débattu qui n'a jamais eu les grâces du monde de la mode. Le vent pourrait-il tourner ?

La Crocs, bientôt mode ?

C'était le buzz de la Fashion Week parisienne pour le printemps-été 2018. La vénérable maison Balenciaga - qui explose les barrières et brise les codes depuis l'arrivée de Denma Vasalia à la tête de la création - faisait défilé une paire de Crocs à semelle creepers. Entre indignations ou cris au génie, le buzz est assuré. La paire est même sold out en prévente.

A l'heure où la folie des chaussures au design étrange fait se creuser la tête à toutes les marques, Balenciaga pourrait bien avoir trouvé le filon avec le modèle Crocs creeper. Quelques saisons plutôt, c'était l'anglais Christopher Kane qui faisait, et continue de faire, défiler la chaussure.

Association avec des marques de luxe, égérie de prestige et même bientôt collaboration avec des influenceurs, Crocs semble bien vouloir tirer profit de la vague "ugly shoes" qui sévit sur la mode. Mais peut-on y croire ? Pas sûr.

Alors que la hype autour de Balenciaga semble déjà balayée par les folies des dernières semaines de la mode, la Crocs reste timide en front row ou sur les street-styles. Trop évidente pour attirer l'attention avec style ? Pas assez vintage pour un potentiel cool ? Peut-être. Toutefois, ne vendons pas la Crocs avant d'avoir moulé le plastique, la mode nous a déjà donné plus d'un retournement de situation.

Clément Laré

À ne pas rater
À découvrir