Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

David Pujadas, en retard à son propre JT (vidéo)

Drôle de spectacle pour les téléspectateurs du journal de France 2, hier soir... Alors que le générique du JT commençait à défiler à l'écran, ils ont pu apercevoir le présentateur David Pujadas arriver tranquillement sur son siège. Après un petit moment de flottement, il a rapidement commencé son journal, en annonçant les titres du jour. Mais c'était trop tard : tout le monde a bien vu qu'il était en retard ! 

Le monde de la télévision n'est pas vraiment fait pour les retardataires. Difficile de présenter une émission en direct si on arrive 10 minutes en retard, et encore moins un journal télévisé, suivi par des millions de téléspectateurs... Mais après avoir fait ce métier pendant des années, certains présentateurs semblent avoir développé une attitude des plus décontractés.

C'est le cas de David Pujadas, semble-t-il. Hier, mercredi 29 janvier, le présentateur du JT de 20h de France 2 est arrivé un brin en retard. Alors que le générique se lance à l'écran et que la caméra plonge vers le plateau, on aperçoit le présentateur, arrivant sur le plateau accompagné d'une jeune femme qui tient de nombreux papiers. Mais une fois que David Pujadas s'asseoit sur son siège, ils s'aperçoivent tous les deux qu'ils sont en direct. La jeune femme s'arrête brusuqement, puis recule, un pas après l'autre.

Ce qui nous permet de voir que le présentateur était en retard ? Tout simplement le "hein ?" étonné qu'il lance à la régie, après (on suppose) qu'on lui ait dit qu'il était déjà à l'antenne.. D'où le petit moment de flottement du présentateur avant qu'il ne présente les titres du jour. On imagine qu'après ce petit incident, le présentateur fera attention à venir en avance sur le plateau du journal ! Il serait dommage qu'un de ses collaborateurs soit obligé de faire la conversation aux téléspectateurs en attendant son arrivée.

Ce n'est pas vraiment une bonne semaine pour David Pujadas. Mardi déjà, il avait fait un drôle de lapsus en prononçant le nom de son collègue Philippe Verdier, qu'il avait dit "Merdier"... Des lapsus qui passeraient sûrement mieux s'ils venaient d'Antoine de Caunes pendant le Grand Journal !

À ne pas rater