Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

David Guetta et la deception Liam Gallagher pour cloturer les Solidays 2013

C'est sous un soleil de plomb que s'ouvre le troisième et dernier jour de l'édition 2013 des Solidays. Lentement mais sûrement, les festivaliers remplissent une fois de plus l'hippodrome de Longchamp pour la vingtaine de concerts prévus ce dimanche. Au programme les turbulents Naive New Beaters, les punk de Fidlar, Liam Gallagher et la très attendue tête d'affiche de cette année, David Guetta.

Il faut croire que les festivaliers venus célébrer les 15 ans des Solidays sont infatiguables. Malgré la chaleur, les navettes entre les différents chapiteaux continuent. A 16h30, les premières notes des morceaux très reconnaissables du trio Naive New Beaters retentissent. Si la foule est dense aux abords de la scène du Dôme, les riffs insolents et les hymnes festifs des punks californiens de Fidlar attirent également bon nombre de spectateurs. "I drink cheap beer so what f*** you", voilà qui réveille une foule !

L'après-midi se déroule ensuite avec plus de douceur et sous le signe du farniente, les festivaliers écoutant, allongés dans l'herbe, la voix atypique de Asaf Avidan plus que convainquant malgré un début en demi-teinte. Rythme soutenu pour les vingts derniers concerts de cette édition 2013, les artistes se passent le micro sans accro, de Tryo aux rockeurs belges de Balthazar. Pas de véritable suprise ce jour-là, contrairement à vendredi soir où Cata.Pirata de Skip&Die s'est faîte remarquer, mais une déception.

20 heures, le rendez-vous est donné devant la scène Paris. Sans crier gare, les premiers riffs de guitare retentissent. Ils viennent des musiciens du groupe Beady Eye, celui de Liam Gallagher qui était il y a quelques jours sur la scène de Glastonbury. Arrivé sans s'annoncer, échangeant peu avec son public et repartant comme un voleur, le mythique rockeur de Manchester a beau régaler le public autant avec des morceaux de son groupe qu'avec quelques titres d'Oasis, il passerait presque inaperçu au milieu des shows survoltés proposés cette saison. Résultat un public peu nombreux et peu investi, sans doute parce que beaucoup n'auront pas fait le rapprochement entre "Beady Eye" et Gallagher.

Enfin c'est avec une superstar des platines que le rideau se baisse sur l'édition 2013 des Solidays qui aura réuni 170 000 personnes en 3 jours. David Guetta revient sur la scène Paris après 10 ans d'absence pour un final grandiose.

À ne pas rater