Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dany Boon : la galère avant la gloire, "je devais de l'argent à tout le monde"

Si aujourd'hui Dany Boon est l'acteur le mieux payé de France, il a toutefois traversé des heures plus sombres au début de sa carrière. Il s'est confié au Parisien qui publie, ce lundi 5 août 2014, un entretien exclusif avec la star de "Supercondriaque" qui est sorti en DVD en juin.

Cela fait deux années consécutives que Dany Boon est l'acteur français le mieux payé. Ce succès, il le doit non seulement à ses spectacles, mais aussi et surtout à ses films, "Bienvenue chez les Ch'tis" en tête. La comédie a battu des records, a été vendue et adaptée dans de nombreux pays. Dany Boon a même récemment signé un projet avec la FOX à Hollywood. C'est un véritable pactole qu'a touché l'humoriste grâce à son long métrage.

Une réussite qu'il n'a pas toujours très bien vécue d'ailleurs. L'acteur et réalisateur a confié à plusieurs reprises qu'il avait eu beaucoup de mal à s'habituer à cette nouvelle aisance. L'idée de mieux gagner sa vie que ses parents l'a longtemps mis mal à l'aise. "A une période, venant d'un milieu pauvre, j'avais honte de gagner plus d'argent que mes parents" confiait-il à Télé 7 Jours en juin dernier.

Aujourd'hui, c'est dans les colonnes du Parisien que Dany Boon s'exprime. Il y aborde pour l'une des premières fois ses débuts délicats et surtout, les problèmes d'argent auxquels il a été confronté. Il revient sur ses jeunes années, lorsqu'il a quitté son Nord natal pour gagner la capitale : "A ce moment-là, je faisais du spectacle de rue. Du mime, le clown et de la guitare. C'était réellement compliqué aussi parce que je n'avais pas un radis. J'étais pire que pauvre".

Dany Boon explique notamment avoir été interdit bancaire, endetté auprès de nombreuses personnes : "Je devais de l'argent à tout le monde" dit-il avant de poursuivre, non sans émotion : "La plupart du temps, je ne mangeais pas à ma faim. Quand on allait au restaurant, situé à côté du cours Simon, je disais : Non, non, je ne prends rien. Et je demandais une carafe d'eau. Je ne mangeais qu'une corbeille de pain".

Cette période trouble est désormais loin derrière l'acteur pour qui tout réussit, tant professionnellement que sur le plan privé. L'ascension du réalisateur de "Supercondriaque" a été aussi fulgurante que ses débuts ont été délicats... Aujourd'hui, il profite de sa réussite avec sa belle Yaël Harris. Un bonheur plus que parfait !

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Dany Boon dans l'édition du Parisien du 5 août 2014.

À ne pas rater